Bénin: Des nouveaux membres d’Institutions de la République, prêtent serment

0
113
Photo de famille des nouveaux membres de la Haute Cour de Justice, de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la Communication et du Conseil Économique et social

Trois cérémonies sobres mais solennelles dans la pure tradition républicaine. Ainsi peut se résumer l’entame de mandature pour les nouveaux membres de la Haute Cour de Justice, de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la Communication; et du Conseil Économique et social. Le président de la République, monsieur Patrice Talon, a reçu leur serment dans l’après midi de ce lundi 22 juillet 2019 à Sèmè City à Cotonou. Le rituel est maîtrisé. Lecture des textes qui fondent la cérémonie, prestation de serment, Discours du chef de l’Etat et photos souvenirs.

Les 6 députés, nouveaux membres de la Haute Cour de Justice, ouvrent le ban. Badirou AGUEMON, Gildas AGONKAN, Adam BAGOUDOU, Benoît DEGLA, Serge MEDEWANOU et Jean-Eudes OKOUNDE prêtent serment. Avec les membres de la Cour constitutionnelle, à l’exception du Président, et le Président de la Cour suprême, ils ont, conformément à l’article 136 de la constitution, pour mission de juger le président de la République et les membres du gouvernement pour des faits qualifiés de haute trahison, d’infractions commises dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions.

Les 6 députés, nouveaux membres de la Haute Cour de Justice

Prenant acte de leur serment, le Président Patrice Talon a réitéré l’exigence des Béninois d’une justice égale pour tous. Il a déploré la relégation de la Haute Cour de Justice au rang de simple épouvantail pour réaffirmer sa détermination à donner un autre visage au Bénin et à ses institutions à travers des réformes. Celles-ci devant « garantir à tous nos concitoyens, d’égales chances de succès et de reddition de compte. Le chef de l’Etat conscient des entraves a engagé les membres de la Haute Cour de Justice à rassurer le peuple que nul n’est absout de ces fautes par le seul fait de sa position politique. Le Président Talon a enfin formulé le vœu que cette institution assume dorénavant pleinement son rôle de gendarme du gouvernement.

Les membres de la 6ème  mandature de la Haute autorité de l’audiovisuel
et de la communication (Haac)

Ce fut alors le tour de la 6ème  mandature de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication. L’occasion de cette cérémonie a permis au Président Talon de faire une analyse critique du secteur des médias. En recevant le serment des 9 nouveaux conseillers à la Haac, Patrice Talon a exprimé de nouveau son attachement au pluralisme des opinions et à leur libre expression. Il a rappelé la double mission de protéger la liberté de presse et de la réguler qu’assigne la constitution à la Haac. D’où la nécessité pour cette mandature de « s’emparer de la question de l’éthique et de déontologie dans les médias, pour en faire le principal instrument de la discipline au sein de la corporation, en concertation avec les associations professionnelles, a insisté le Chef de l’Etat. En jetant un regard sur les défis que doivent relever les médias à l’ère de l’explosion des réseaux sociaux, le Président Patrice Talon a invité les conseillers entrants à « déployer des trésors d’ingéniosité, d’habileté…pour engager les uns et les autres dans les voies qui permettront de sortir le métier de l’amateurisme et de la vénalité ».

L’installation de la 6ème   mandature du Conseil Économique et Social a mis un terme à la cérémonie. Face aux 30 membres entrants de cette institution et avant de les renvoyer à leur mission, le Président Patrice Talon a loué la légitimité de cette institution qui, au delà de la constitution, réside dans sa composition « qui transcende toutes nos différences et les sublime pour les mettre au service de l’intérêt national ». En analysant la reconduction de la plupart des conseillers de la 5ème  mandature, Patrice Talon y trouve « l’heureux présage d’une certaine continuité et cohérence dans l’action de l’institution ». Le chef de l’Etat a donné l’assurance que les avis et recommandations du CES recevront toujours l’attention soutenue du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici