Social/Lauréats du Prix d’Excellence Gandaho 2019: Les cinq meilleurs bacheliers du Bénin en France depuis lundi

0
46
…Dans les rues de Paris

Ils avaient plein d’étoiles dans les yeux en débarquant ce lundi matin à 07H 01 minute à l’Aéroport Roissy Charles de Gaulle de Paris. Au  fameux terminal 2E. Pour un baptême de l’air c’était un véritable voyage vers les étoiles que Merveille, Syntiche, Zéwalina, Daryl et Chérif-Deen ont eu la chance de vivre grâce à un philantrophe :  Bidossessi Thierry GANDAHO. Ceci avec la bénédiction du Président Patrice  Athanase Guillaume TALON et de son Excellente ministre de l’Enseignement Supérieure et de la recherche scientifique Marie-Odile ATANASSO.

Un voyage vers les Etoiles qui a démarré très vite par une installation vers 11 H au 10 Avenue Carnot dans le 17è Arrondissement de Paris, à l’Hôtel 4 Etoiles Belfast, situé à deux pas de la célèbre Place Charles- De Gaule-Etoile, où trône l’Arc de Triomphe qui abrite la célèbre flamme du Soldat inconnu.  Inutile de dire que nous sommes là à l’entrée de la Célèbre avenue des Champs Elysées que nos lauréats ont découvert pour une première fois vers 13 heures. Il était question de faire quelques shoots avec un éminent photographe béninois de la place de Paris et d’en profiter aussi pour un premier repas sur le sol français.

On fait du Shopping

Quelques heures plus tôt, nos  génies en herbe,  au vrai sens du terme, encadrés par leur sponsor et une représentante du Ministère de l’Enseignement Supérieur, Prisca GOGAN ; ont été accueillis comme des stars, par les caméras et micros de Canal 3 Monde et de l’Agence Melting Prod de Paris. Ils ont confié leurs impressions en exprimant leur fierté d’accomplir le rêve de se retrouver à Paris pour ce baptême de l’air et ce voyage de l’excellence.

Pour  Daryl MEDENOU, « Le vol s’est très bien déroulé ; on n’est arrivés à Paris, une très belle ville, je suis très content » a-t-il souligné.  Claudia Merveille HOUNTONGLÉ a confié  qu’elle aimerait visiter Dysneyland et la Tour Eiffel. Impressionnée par le niveau de développement du pays qu’elle avait commencé à découvrir depuis quelques heures seulement, la première du Bac du Bénin  a émis une réflexion : « Pour que le Bénin se développe, la jeune génération doit beaucoup travailler ». C’était aussi le sentiment de sa dauphine Syntiche, qui estime que « le Bénin doit beaucoup travailler pour atteindre ce niveau ». Toutes les deux ont remercié le président Patrice Talon pour avoir approuvé et autorisé la concrétisation de cette inédite initiative de Thierry GANDAHO en leur faveur. Elles l’ont remercié au nom de tous, sans oublier leur accompagnatrice, Prisca GOGAN, secrétaire générale de l’Université d’Abomey-Calavi, ainsi que leurs parents et enseignants.

Les heureux lauréats ici, sous l’Arche de Triomphe

Quant à Zéwalina et Chérif-Deen, ils sont aussi fort en mathématiques qu’en connaissances de l’actualité sportive. Supporters de l’équipe du Paris-Saint Germain, l’une souhaite que Neymar Junior reste dans la capitale française et tous les deux espèrent une légère modification  du programme avec la possibilité d’aller découvrir le Parc des Princes. Dans tous les cas c’est une semaine très riche en sensations et découvertes qui démarre pour les jeunes lauréats béninois de l’Excellence.

Virgile ATOHOUN/ Agence Melting Prod Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici