Bénin/Echanges de correspondances officielles entre l’instance de régulation des médias et Soleil Fm/Haac: travail bâclé

0
165

Enregistrée dans les chronos du secrétariat particulier du Président de l’institution le 17 décembre 2019 à 09 h 28 minutes, cette lettre a visiblement troublé plus d’une quiétude. Elle va susciter auprès des services de la Haac, une réaction fébrile qui contraste dangereusement avec les normes administratives admises en de pareilles circonstances. La plus patente illustration en est la texture du courrier ô combien officiel de la respectueuse institution dont la qualité de prestation épistolaire a fini de renseigner sur les circonstances même de sa rédaction. Les monstrueuses coquilles qui se chevauchent gaiement le disputent au ton qui a caractérisé la missive ,si c’en était une.

Le 16 décembre 2019 par courrier référencé N° 0069.19/HAAC/PT/CMPr/SP, le président de l’institution adresse au directeur de la radio Soleil Fm avec un rappel en objet de la demande de renouvèlement de la licence d’exploitation de la fréquence 106.0M en date du 28 août 2019. (Réf.

La première correspondance de Soleil Fm est parvenue à la Haac le 28 Août 2019.

La réponse de la Haac est adressée à Soleil Fm le 13 septembre 2019, soit 15 jours après, pour lui reconnaître sa diligence.

Le 16 décembre 2019, soit plus 90 jours après, (à quelques heures du délai d’expiration du contrat de licence) la Haac adresse un autre courrier au directeur de la radio pour lui signifier qu’il n’est pas es qualité.

24 heures après, soit le lendemain, copie de la procuration est parvenue à la Haac. Mais une ultime correspondance de l’instance de régulation vient lui faire injonction de suspendre ses émissions.

**************************************************

Lire la correspondance par laquelle la Haac congratulait le responsable de la radio Soleil Fm le 13 septembre 2019

LE SECRETAIRE GENERAL PAR INTERIM

A

Monsieur Jérôme KASSA

Directeur de la radio « SOLEIL FM » Tél : 20 24 02 41/ 94 55 09 78

SEME-KPODJI

N°4o1- 19 /HAAC/CLC/SG/S     

OBJET : Accusé de réception.

REFERENCE: V/L n° 028/DR/Soleil/l9 du 28 août 2019.

Monsieur le Directeur,

J’accuse réception de votre lettre ci-dessus référencée par laquelle vous sollicitez de la Haute Autorité de !’Audiovisuel et de la Communication le renouvellement de la licence d’exploitation de la fréquence 106.0 MHz qui vous a été attribuée et pour laquelle vous avez signé une convention le 18 décembre 2013. Ce qui signifie que vous exercez vos activités depuis six (06) années conformément à l’article 55  de la convention précitée.

Par la présente, je vous félicite d’une part, parce que vous êtes dans les délais requis conformément à l’article 223 alinéa 5 de la loi n°2015-07 du 20 mars 2015 portant Code de l’information et de la Communication et d’autre part, pour le respect de vos obligations conventionnelles. En outre, je vous rassure que le processus du renouvellement de votre convention est enclenché et vous serez informé de la suite ultérieurement.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’assurance de ma considération  distinguée.

******************************* 

 Lire la correspondance par laquelle la Haac remet en cause la qualité du responsable de la radio Soleil Fm le 16 décembre 2019

REPUBLIQUE DU BENIN

Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication

LA PRESIDENCE

Cotonou,   le I6 DEC 2019

Le Président

Monsieur Jérôme KASSA

N°0.D6j.191HAAC/PT/CMPr/SP

Objet :  Au sujet de la demande de renouvèlement

de la licence d’exploitation de la fréquence 106.0M Réf :V/L N°028/DR/Soleil/19 du 28 août 2019

Monsieur,

Je viens par la présente vous notifier  que jusqu’à  ce jour,  nous n’avons pas enregistré au niveau de notre institution une convention qui vous lie à nous.

Je suis au regret de ne pouvoir donner suite à votre demande.

********************************

Le 17 décembre 2019, réponse fut donnée à la correspondance de la Haac, Réf : V/L N°0069.19/HAAC/PT/CMPr/SP en date du 16 décembre 2019. En effet, le directeur de la radio Soleil Fm fait parvenir aussitôt le lendemain, soit le 17 décembre 2019 à 09 h 28 mn, ainsi que l’attestent les annotations de décharge du secrétariat particulier du Président de l’institution de régulation, copie d’une procuration. En témoigne le courrier dont référence N°035/DR/SOLEIL/19. (Ndlr – La Dépêche)

 Lire la correspondance par laquelle la Haac remet en cause la qualité du responsable de la radio Soleil Fm le 17 décembre 2019

Cotonou, le 17 Décembre 2019

A              

Monsieur le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication

N°035/DR/SOLEIL/19

Objet : Transmission de la copie de la procuration

Réf : V/L N°0069.19/HAAC/PT/CMPr/SP

Monsieur le Président,

Faisant suite à votre lettre citée en référence, j’ai l’honneur de vous transmettre, pour exploitation, •copie de la procuration qui m’a été délivrée par le Promoteur de la Radio Soleil FM, Monsieur Sébastien AJAVON, en vue de le représenter dans l’accomplissement de toutes les formalités entrant dans le cadre du renouvellement de la convention signée avec la HAAC.

En effet, la lettre du renouvellement adressée à la HAAC fait partie des formalités entrant dans le cadre de renouvellement est bien postérieure à la présente procuration.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.

Dès réception de ce courrier de la radio Soleil Fm, et aussi curieuse qu’elle puisse paraitre, la réponse ou ce qui tient lieu de réplique de la part de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication laisse tout lecteur pantois.

Tenez ! Enregistrée dans les chronos du secrétariat particulier du Président de l’institution le 17 décembre 2019 à 09 h 28 minutes, cette lettre a visiblement troublé plus d’une quiétude. Elle va susciter auprès des services de la Haac, une réaction fébrile qui contraste dangereusement avec les normes administratives admises en de pareilles circonstances. La plus patente illustration en est la texture du courrier ô combien officiel de la respectueuse institution dont la qualité de prestation épistolaire à fini de renseigner sur les circonstances même de sa rédaction. Les monstrueuses coquilles qui se chevauchent gaiement le disputent au ton qui a caractérisé la missive, si c’en était une. Morceau choisis : « J’ai l’honneur d’accusé (er) réception de votre lettre…» ou encore : « …et non représentant dument mandaté (dûment mandaté) du concessionnaire». Comme toute correspondance qui se veut civilisée, elle se termine par la formule consacrée qui n’a pas échappé au courroux de la Haac. Ainsi, le «Veuillez agréer Monsieur le Directeur l’expression de mes sentiments distingué… » (es) a eu la vie sauve grâce au service de correction circonstanciée de la rédaction de votre journal qui a mis en gras et en caractères accentués, quelques illustres perles contenues dans ce courrier officiel de notre respectable institution de régulation. Ce travail, comme on peut s’en rendre compte à l’œil nu, est mauvais. C’est un travail bâclé, indigne de la Haac. Certaines mauvaises langues n’hésiteront à y trouver matière à polémiques. C’est à croire que cette lettre a curieusement échappé aux filtres standards d’un secrétariat, qui plus est, particulier d’un vénérable Président d’une non moins respectable institution de la République. Conclusion, Haac : travail bâclé. Le Président Remy Prosper Moretti mérite mieux comme note et il y veillera.

Par   AtaviDjo  

La correspondance par laquelle la Haac met fin aux émissions de Soleil Fm

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici