Bénin/De la rencontre des membres FCBE et sages du Borgou: « De l’informel »

0
82

Elle fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis qu’elle s’est tenue. Au positif comme négatif. La rencontre des sages FCBE du Borgou, initiée et tenue le 29 février 2020 à Parakou aux fins de « consacrer définitivement » l’union sacrée au sein de la famille des cauris, tout au moins jusqu’aux prochaines élections communales, ne saurait, en vérité, faire office d’une manifestation officielle, encore moins statutaire, s’imposant alors à tous les membres du parti. Il s’agissait juste d’une rencontre informelle d’information à l’attention des militants FCBE de tous les départements. Pourquoi l’un des deux camps tente-t-il de brandir cette rencontre comme une panacée à la profonde crise   qui déchire le parti ?

«Un trophée de guerre». C’est l’impression générale qui s’est dégagée dans l’opinion nationale avec le supposé succès de la rencontre des sages FCBE du Borgou,  succès du reste clamé partout par le camp Nourémou Atchadé, aux lendemains de cette assise. Pour ce camp, la persistante et lancinante crise qui déchirait, qui déchire encore le parti Force cauris pour un Bénin émergent-FCBE- devrait être désormais conjuguée au passé. Nourémou Atchadé est monté au créneau pour vanter les idoines décisions prises à cette rencontre des sages FCBE du Borgou. Selon l’ancien porte-parole du parti, toutes les divergences entre les deux camps protagonistes et antagonistes auraient été définitivement aplanies à l’aune de cette rencontre du 29 février 2020 dans la cité des Kobouro.

Du fameux comité national de candidature

D’après le communiqué à la limité incendiaire publié et signé de l’ancien porte-parole du parti FCBE le 17 mars dernier, un comité national de candidatures aurait été retenu et mis sur pied à l’issue de la rencontre des sages du Borgou. De ce communiqué, il ressort que le comité national de candidatures serait chargé de procéder à une synthèse des propositions de candidatures des deux camps. A l’issue de ce travail de coordination dudit comité, la liste définitive des candidats FCBE aux prochaines élections communales serait retenue. Et c’est cette liste «consensuelle» qui aurait dû être déposée à la Commission électorale nationale autonome-Cena- de l’avis de l’ancien porte-parole du parti.

Nourémou  Atchadé se plaint de ce que ces clauses retenues au terme de la rencontre de Parakou des sages FCBE auraient été finalement violées par le camp Hounkpè, qui, ce faisant, aurait trahi l’esprit de la rencontre de Parakou, en passant outre les décisions prises à cette assise. Curieusement, jusqu’ici, aucun document, sauf ce communiqué du 17 mars signé de l’ancien porte-parole du parti, ne mentionne l’existence d’un tel comité. Mieux, si tant est que le comité national de candidatures existait, qui en est le président, et qui en sont les membres ? Pourquoi depuis la publication du communiqué du 17 mars, aucun autre membre de ce camp ne revendique ce comité national de candidatures ?

Par ailleurs, en supposant que ce comité national de candidature existe effectivement, en quoi s’imposerait-il à tous les membres du parti ? Cette rencontre dite des sages du Borgou figure-t-elle parmi les rencontres statutaires du parti depuis l’installation des nouveaux responsables, suite à l’obtention du récépissé par le parti FCBE ? Evidemment, la réponse est non. Dans ces conditions, quel crédit accorder à une telle rencontre, ensuite aux décisions y prises ?

En réalité, la rencontre dite des sages du Borgou, tenue à Parakou le 29 février 2020, participe d’une initiative informelle, prise par certains notables de Parakou pour essayer d’éteindre le feu qui ne cesse de consumer le parti de l’ancien chef de l’Etat, Boni Yayi. Ni plus ni moins. Du coup, elle ne peut s’apprécier légalement comme une rencontre dont les conclusions s’imposent à tous les membres FCBE. Toute autre interprétation de cette rencontre relèverait d’une crasse ignorance des textes qui régissent désormais le parti.

Et pour vous permettre de vous situer de nouveau par rapport à  ce nouvel angle de la crise FCBE, nous vous proposons, en nouvelle diffusion, le fameux communiqué signé et publié le 17 mars 2020 de Nourémou Atchadé.

Manu Folashadé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici