Interview/Question à une égérie: Aledjo Maora se dévoile

0
465

« …Jeanne d’Arc était vierge et moi pas.Il y a certes des ressemblances car comme elle, j’ai encore un peu de jeunesse, je suis sortie de nulle part mais je suis moins connue qu’elle. Elle est rentrée dans l’histoire des grands noms universels et moi, je suis comme une colombe locale.
Il ne sert à rien de se vanter ou de paraître. Je suis juste une citoyenne qui aime son pays et son peuple. Ce que je fais est ma pierre à l’édification d’une Nation juste, libre et démocratique où la prospérité partagée est une réalité ».

Aledjo Maora, vous êtes sur les réseaux sociaux, ce qu’est le soleil au cours d’une journée qui tient toutes ses promesses, même si vivifiants, les rayons de l’astre du jour peuvent parfois piquer là où cela fait mal. Mais qui êtes vous ?

Je  m’appelle Aledjo Maora BABADOUDOU,  je suis une personne  comme toute autre avec des particularités et des généralités.

J’aime me sentir libre de dire ce que je pense avec la manière qu’il me plaît pour le dire sans porter des gants.

Je suis d’une nature très variable. 

Je suis une femme  douce, maternelle, tendre, drôle généreuse mais face à toute injustice, abus ou provocation, ma réaction peut être  fulgurante.

Vous et les réseaux sociaux, c’est une histoire d’amour, d’humour et de glamour. Et ceci dure depuis combien d’années et quelles en sont les répercutions sur votre vie de couple ?

J’ai commencé mes liens avec les réseaux sociaux avec mon mariage et cela n’a jamais été un problème dans mon couple parce qu’ensemble, nous avons fixé des règles qu’aucun de nous deux ne doit violer. 

Depuis les années 2010, j’étais passionnée des réseaux sociaux et  j’y ai commencé en publiant mes photos avec parfois des petites phrases puis les blagues de toutes sortes et des poésies parfois érotiques. Tout comme mon mari, j’adore publier mes photos en tenue sexy, les blagues et poésies érotiques qui pimentent d’ailleurs notre vie de couple.

C’est depuis ces périodes que la mayonnaise avait déjà pris entre ma famille virtuelle et moi.

Mon esprit libre, mon goût pour les photos sexys, mes facilités pour des blagues salaces et certains ajoutent que mon atout physique est un élément non négligeable dans mon « succès story » si on peut l’appeler ainsi.

Je dirai pour finir que  mon belge est là pour m’épauler dans les moments difficiles et rigoler de mes blagues. 

D’où tenez-vous cette déconcertante aisance à alterner sujets politiques, faits de société, sexualité, ainsi que des pans de votre vie dont vous ne privez point vos milliers de fans ?

«Aucune âme sensible ne peut rester de glace face à autant d’injustices et de meurtrissures de son peuple». 

La politique s’est ajoutée aux autres sujets il y a seulement 3 ans environ. Pour moi, c’est impossible de continuer à  s’amuser alors que Talon et son gouvernement ont commencé par abuser du peuple sans réelles raisons avec les casses sauvages, l’apparition des lois liberticides, anti démocratique et autres confiscations des libertés, les vols et détournements de deniers publics au vu et au su de tous, les multiples tentatives de modification de la Constitution, les élections exclusives etc…

Aucune âme sensible ne peut rester de glace face à autant d’injustices et de meurtrissures de son peuple. 

C’est donc face à tout cela que je me suis engagée à lutter aux côtés de mon peuple jusqu’à sa libération ou ma mort.

Puisque je fais toujours les choses avec passion et conviction, mon franc parler et mon langage cru ont sans doute permis de toucher en peu de temps un grand nombre de nos populations. 

«  Je défie tout leader  politique qui pourrait affirmer m’avoir apporté une aide quelconque ».

Le 20 Avril 2020, vous postiez : «En 4ans d’exercices, le président Talon aurait coûté aux contribuables béninois plus de 3,5 milliards en salaires et ses ministres plus de 7 milliards pour quels résultats ? (Oui ! Avant de contester mes chiffres, sortez les fiches de paie». Comme on le voit, vous n’êtes pas tendre avec le Président Talon, du moins, avec sa gouvernance que vous critiquez sans gant, même si les inconditionnels du régime ne vous ratent pas à ces occasions. Mais pour qui roulez-vous, Alédjo Maora ?

Il me paraît bizarre que vous revenez sur ces propos. 

J’ai appris et dit une vérité et il est normal que mon contradicteur apporte la preuve contraire pour me démentir. Personne ne l’a fait à ce jour donc ceux qui ont lu et moi-même savions donc que c’est vrai. Ce salaire est immérité au vu du résultat sur le terrain. Beaucoup peuvent mieux faire.

Dans les cours royales, les griots ont toujours été payés pour chanter et flatter le roi. Ils sont donc dans leur rôle et je ne peux leur en vouloir.

 Ils étaient dans la masse des chômeurs et s’ils n’étaient pas dans ce rôle, je ne pourrais les

aider à joindre les deux bouts.

La jeunesse doit comprendre qu’on doit se battre par conviction et par patriotisme et non se mettre au service d’un individu qui qu’il soit. 

Pour qui je roule ? Ayi!

Est-ce que je ressemble à quelqu’un qui roule sur l’or ?

Je défie tout leader  politique qui pourrait affirmer m’avoir apporté une aide quelconque.

Je ne suis au service d’aucun leader politique. Je roule  pour mon peuple sur mes fonds propres.

La jeunesse doit comprendre qu’on doit se battre par conviction et par patriotisme et non se mettre au service d’un individu qui qu’il soit. 

« Heureux de vous savoir si fervente. Donc n’attaquez plus, n’injuriez plus. La foi en Dieu recommande ça». Ainsi réagissait l’un des abonnés à votre page après que vous ayez affiché une photo de vous, révélant votre obédience religieuse. Votre réponse a été celle-ci : «Dieu est juste. Il ne pardonne point les méchants. Lui même dit qu’il n’y a point de repos pour les dictateurs que dis-je les méchants».

Pourquoi nier l’évidence ? 

Beaucoup de personnes spirituelles font soit par exprès ou soit par ignorance une interprétation biaisée des paroles bibliques.

Dieu n’est-il pas Justicier ?

N’a-t-il pas voulu et détruit Sodome et Gomore pour leurs iniquités ?

N’a-t-il pas détrôné  Nabuchodonosor et lui a fait vivre tellement de difficultés pendant 7 ans ?

Le psaume 35 de David ne dit il pas que Dieu laisse le méchant se déployer comme des herbes verdoyantes avant de le faucher comme des herbes sèches ? 

En 4 ans, Talon et son gouvernement ont commis des crimes sans jamais donner l’impression de repentance mais plutôt d’arrogance et de mépris.

En fait, je n’injurie pas Talon et son club mais je dénonce avec des mots forts leurs délits avec les qualificatifs qu’il faut. C’est en cela que les gens pensent que je les injurie.

J’ai du respect pour sa personne et pour l’institution qu’il incarne mais pour son mode de gouvernance, je crois que la Constitution de mon pays me donne le droit de faire ce que je fais.

Parlons préoccupation de l’heure. Le monde affronte en ce moment, un drame du nom de Covid-19. Le Bénin dont le statut n’est pas des plus enviables du fait des chiffres qui connaissent un pic, choisit paradoxalement de convier les usagers de l’école à renouer avec leurs occupations depuis ce lundi et les électeurs à aller voter le 17 mai prochain. Comment appréciez-vous ce pied de nez du Bénin, à la plus grande pandémie de tous les temps ?

Comment pouvez vous trouver logique que le père de la Nation et son clan fassent les conseils des ministres depuis un mois en visio-conférence et dans le même temps, il envoie ses enfants et son peuple aller à la rencontre de la maladie ou de la mort ?

« Je rappelle que Talon étant le président et l’homme le plus riche du Bénin s’est refusé toute sorte de solidarité avec son peuple. N’est-ce pas aberrant et inconcevable ?»

Un être normal peut il être plus inhumain et irresponsable à ce point ?

Ils ont créé leur propre loi et laissent les membres de leur clan les piétiner sans crainte de représailles quand les populations meurtries et affamées se font tabasser en pleine rue pour non port de masque alors que les zouaves invités par les membres du clan peuvent ne pas les porter.

Sommes nous dans un pays à deux types de citoyens comme jadis en Afrique du sud où certains ont des droits et d’autres pas du tout?

Alédjo Maora, vous prenez vous pour la Jeanne-d’Arc des réseaux sociaux ?

Rire.. .

Jeanne d’Arc était vierge et moi pas.

Il y a certes des ressemblances car comme elle, j’ai encore un peu de jeunesse, je suis sortie de nulle part mais je suis moins connue qu’elle. Elle est rentrée dans l’histoire des grands noms universels et moi, je suis comme une colombe locale.

Il ne sert à rien de se vanter ou de paraître. Je suis juste une citoyenne qui aime son pays et son peuple. Ce que je fais est ma pierre à l’édification d’une Nation juste, libre et démocratique où la prospérité partagée est une réalité.

Propos recueillis par JosPerzo ANAGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici