Le randonneur mise 1000 sur 2021:Oswald et Ghislain: c’est pas malin!

0
191

Si, marcher volontairement de Glazoué pour Cotonou reste entre autres, un acte sportif à saluer par tout ministre en charge des sports, il n’en demeure pas moins discutable, le caractère partisan et éminemment politique dont l’ont entouré Oswald Homeky, et Ghislain Assogba. En recevant  de façon solennelle sous les sceaux de la République, le randonneur qui n’a fait aucun mystère de sa démarche partisane – susciter la candidature d’un citoyen à une élection présidentielle – le ministre Oswald Homeky, es qualité membre du gouvernement, a confondu les espaces capables du ministère des sports (un prolongement du gouvernement) et ceux du siège de campagne d’un candidat ou même d’un parti politique. Le cabinet du ministre pourra-t-il servir de lieu d’accueil et de réception au prochain jeune partisan-randonneur de l’opposition pour exhiber devant les médias, son symbolique billet de 1000 F CFA, gage de sa « modeste » contribution à l’effort de guerre pour une alternance politique au Bénin ? En gros, l’affaire Oswald et Ghislain ça n’est pas malin.

Le ministre Oswald Homeky, en charge des sports a entrepris d’accueillir et de congratuler un jeune concitoyen qui a rallié Glazoué à Cotonou, à la marche. Une bonne initiative à l’actif du non moins jeune représentant du gouvernement.  Une performance athlétique si besoin en est, de Ghislain Assogba qui a reçu les honneurs de la République. Tout devrait s’arrêter bonnement à ces considérations s’il n’y avait pas de démesure. Seulement, voilà, le hic est que le «marcheur» n’a fait aucun mystère de ses motivations qui sont entre autres de susciter la candidature d’un citoyen pour l’élection présidentielle de 2021. Dès lors, il devient malséant d’utiliser les sceaux de l’Etat pour entretenir une initiative avouée de suscitation ou d’instigation de candidature d’un citoyen, fut-il en fonction à la tête de l’Etat. Qu’il nous souvienne que le 05 avril 2016, à la veille de la cérémonie d’investiture du nouveau président Patrice Talon, un autre randonneur du nom de Idrissou Souley a été accueilli et reçu à la place de l’Etoile rouge (pas dans les locaux du ministère) à Cotonou par le Ministre Homeky, pour avoir parcouru à pieds, les 490 kilomètres séparant Parakou de la capitale économique du Bénin. Le «marcheur» de Parakou qui avait tenu à assister à l’investiture du nouveau Président élu avait reçu des mains du ministre son carton d’invitation et une enveloppe financière.

Entre ministre de la République et le partisan politique

En recevant le randonneur Ghislain Assogba, le ministre Homeky s’est exprimé en ces termes ; «En tant que ministre des sports, je suis fier de parler à quelqu’un comme vous…». En sa qualité de ministre en charge de son domaine, Homeky a tenu à féliciter ce jeune compatriote qui a bravé bien d’obstacles pour «brûler» environ 300 kilomètres en 5 jours. Une performance qui a émerveillé le ministre qui ne s’en est pas d’ailleurs pas caché : «Je suis totalement administratif de votre choix d’une action éprouvante qu’est la marche pour faire passer votre message». Et c’est à ce niveau précis que doit se faire la démarcation entre le ministre de la République et le partisan politique. Le randonneur Ghislain Assogba (banquier et analyste financier de formation) est porteur d’un message éminemment partisan et dont il n’a fait aucun mystère. Susciter pour un second mandat, la candidature en 2021, de l’actuel président de la République. C’est donc en toute connaissance de cause que le recevant et mieux encore au ministère, Oswald Homeky en a mesuré toute la portée toutes les implications d’un tel choix. Le ministre qui visiblement a succombé «au charme» du marcheur a bien reconnu et lui avoue : «Vous avez trouvé le moyen le plus touchant» pour « convaincre » peut on déduire, Patrice Talon. Et le ministre de s’engager de transmettre dans les moindres détails le message du randonneur au président de la république.

Le ministre Homeky, recevant la contribution de mille francs Cfa du marcheur Assogba

Quel sera le sort du prochain randonneur ?

S’adressant à son hôte du jour, le ministre Homeky a livré ses sentiments : «Nous comprenons, nous qui sommes ses collaborateurs et qui le portons, ce que vous ressentez. Le ministre n’a pas manqué d’inviter tous ceux qui pensent que le Chef de l’Etat doit candidater à sa propre succession à se tenir prêt pour qu’en son temps, leur engagement ne souffre de rien». Ce bout de phrase du ministre autorise de la part de tout observateur, quelques interrogations. Et si le prochain randonneur fait l’option de susciter lui aussi la candidature d’un autre citoyen qui pourrait ne pas être partisan du choix politique du ministre Homeky, en charge des sports dans le gouvernement de la République ? En d’autres termes, le ministre Homeky va-t-il dérouler le tapis rouge à un autre jeune «marcheur» qui porterait son choix sur un potentiel candidat de l’opposition politique à Patrice Talon ? Le cabinet du ministre pourra-t-il servir de lieu d’accueil et de réception du prochain jeune partisan-randonneur de l’opposition pour exhiber devant les médias, son symbolique billet de 1000 F CFA pour contribution à l’effort de guerre pour une alternance politique au Bénin ?

En accueillant le randonneur Ghislain Assogba dans la forme ainsi décrite, le ministre a crée un précédent et doit s’attendre aux réactions de ses concitoyens. En gros, ça n’est pas malin de recevoir Ghislain

AtaviDjo     

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici