31 juillet 2021
Image default
BENIN

Brouille entre la CG/RBD et le CSDB/La Résistance Béninoise dans la diaspora dénonce l’Ag du 05 juin et prône le resserrement des rangs

Par un communiqué en date du 10 juin 2021 fait à Paris et signé de la Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora (CG/RBD) et parvenu à notre rédaction, il apparait clairement que des points de mésententes sont nés du fait de la tenue d’une Assemblée générale, convoquée et organisée par visioconférence le samedi 05 juin 2021, par le Bureau du Collectif pour la Sauvegarde de la Démocratie au Bénin (CSDB). Une situation confuse qui en rajoute davantage à la supposée torpeur dans laquelle se trouve embourbée l’opposition. Lire le communiqué.

COORDINATION GENERALE DE LA RESISTANCE BENINOISE DANS LA DIASPORA (CG/RBD)

COMMUNIQUE A L’ADRESSE DE LA DIASPORA BENINOISE ET DU PEUPLE BENINOIS

Le Bureau du Collectif pour la Sauvegarde de la Démocratie au Bénin (CSDB) a convoqué et organisé le samedi 05 juin 2021, par visioconférence, une Assemblée générale qu’elle qualifie abusivement de statutaire. 

  • L’AG est organisée en violation de la charte de fonctionnement de la Résistance dans la Diaspora adoptée le 21 décembre 2019 et qui stipule que la Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora (CG/RBD) est la structure faitière de la Resistance dans la Diaspora.

La CG/RBD, dans sa lettre du 04 juin 2021, avait déjà dénoncé les conditions d’organisation de l’AG et notamment l’exclusion de membres légitimes de sa participation.

  • L’AG est intervenue dans un contexte de crise qui secoue la CG/RBD depuis la création d’un courant politique au sein de la diaspora : la “Coalition S’engager pour le Bénin (CEB)”. La feuille de route adoptée au sein de la CG/RBD pour résoudre cette crise et qui incluait une AG de consensus n’a pas été respectée par les membres démissionnaires de la CG/RBD, tous membres de la Coalition s’Engager pour le Bénin et qui sont aujourd’hui les auteurs de cette AG de carnaval ;
  • L’AG s’est déroulée par le passage en force d’un ordre du jour en contradiction avec les textes qui régissent la Résistance dans la Diaspora, par la désignation d’un comité d’organisation qui ne reflète pas la diversité de la Diaspora, par le refus de donner la voix aux thèses opposées, par l’absence de critères préalables pour être candidat, et pour finir par l’organisation d’un vote fermé avec une liste préparée à l’avance, c’est-à-dire d’une désignation-nomination pure et simple des seuls représentants de ce courant politique;

En conclusion, cette AG a fait de l’exclusion son mode opératoire, a empêché le débat franc sur la crise en cours au niveau de la CG/RBD, et a organisé des élections avec des candidats présélectionnés. Nous avons été les témoins incrédules d’une mascarade que l’autocrate Talon lui-même n’aurait pas reniée. Il est triste que des militants dits opposants exportent les manœuvres les plus honteuses de la Rupture au sein de la Diaspora. 

La Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la diaspora (CG/RBD) :

1 – Fait ainsi état de cette crise au sein de la CG/RBD et du fait que la majorité des membres CG/RBD a refusé d’être embrigadée par tout courant politique. Voulant absolument atteindre leur objectif contre l’avis de la CG/RBD, les membres du courant politique de la «Coalition s’Engager pour le Bénin» au sein de la CG/RBD ont décidé de mettre en œuvre une véritable machination.

2- Dénonce avec la dernière rigueur, devant toute la diaspora béninoise et devant le peuple béninois tout entier, cette mascarade d’AG.

3- Prend acte et dénonce le coup de force qui a abouti à la prise en otage de l’association CSDB, un mouvement de masse, par le courant politique “Coalition S’engager pour le Bénin”.

4- Se désolidarise des résolutions et des actes issus de la mascarade d’AG du 05 juin 2021

5- Réaffirme que la Résistance béninoise dans la diaspora est le creuset de tous les Béninoises et Béninois honnêtes résidant à l’extérieur du pays, épris de paix et de justice et qui veulent réellement se battre aux côtés du peuple béninois contre la dictature autocratique de Patrice Talon en œuvre depuis avril 2016 et cela, sans égard à leurs chapelles politiques.

6- Rend le groupe politique “S’engager pour le Bénin” responsable des divisions qui pourraient résulter de ses manœuvres d’embrigadement au sein de la diaspora béninoise.

Non à la caporalisation et à l’instrumentalisation de la Résistance béninoise dans la diaspora !

Oui pour le resserrement des rangs de la diaspora autour d’objectifs précis pour l’efficacité de la lutte nécessaire contre la dictature au Bénin pour la démocratie individuelle et du peuple !

Vive la diaspora debout !

Fait à Paris le 10 juin 2021

La Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora (CG/RBD)

Articles Similaires

Bénin/La réélection assurée d’un président selon la théorie des grands électeurs: “C’est la manière dont il tient tout le monde”

Joseph Perzo

Diplomatie/Les rapports du Bénin avec les autres États : Fantomatique politique étrangère

Joseph Perzo

Bénin/Concertation annoncée à hue et à dia : Eviter le piège de l’immobilisme déguisé

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite