Image default
SOCIETE

Conférence de presse de la CONAVAUTH/Les dignitaires du Vaudoun Thron Kpéto Déka Alafia se démarquent des imposteurs

Les dignitaires de la Congrégation Nationale du Vodoun Thron au cours de la conférence de presse

Ce jeudi 18 juin 2020 à Cotonou, aura marqué la sortie de la CONAVAUTH (la Congrégation Nationale du Vodoun Thron ). Une sortie qui s’est traduite par une conférence de presse animée par les dignitaires et voix autorisées de cette organisation nationale officiellement reconnue par les pouvoirs publics. Une occasion solennelle pour dénoncer les actes et comportements défiants de certains officiers, manifestement de mauvaise foi, et qui se font abusivement appeler «Hounnongans».

La Congrégation Nationale du Vodoun Thron a, à travers une conférence de presse, tenu à apporter officiellement à l’attention de l’opinion nationale et internationale, les clarifications nécessaires et utiles pour une meilleure compréhension de ce qu’est l’organisation officielle de l’institution. Elle adresse  à l’occasion, une mise au point à tous ceux qui, au mépris des textes, usurpent le titre de Hounongan xosu, unique titre détenu par le Président national GBEZE TCHIAKPE TCHEDJI  DANDAN reconnu et certifié d’ailleurs par le ministère de l’intérieur et la justice béninoise.

Vue d’ensemble des participants

Occasion privilégiée pour les conférenciers de rappeler à l’ordre, ceux qui ont choisi de se détourner des règles sacrées qui régissent l’organisation au sein de la religion Thron afin que prennent définitivement fin, ces actes déshonorants pour la congrégation.

Appel a été fait à l’occasion aux autorités compétentes, en l’occurrence celles du ministère en charge de l’intérieur aux fins d’apporter leur contribution institutionnelle dans le but de dénicher et mettre hors d’état de nuire, les brebis galeuses qui ternissent l’image de la Congrégation.

Par ailleurs, les dignitaires de CONAVAUTH ont dénoncé ces faux prêtres vodouns, des individus sans foi ni loi, prétendument adeptes de Thron et qui se livrent des crimes rituels, prétextant agir pour le compte de la divinité.

Les conférenciers ont clôturé leur activité, non pas sans  avoir sacrifié aux exigences de l’heure, à savoir, la sensibilisation au respect des gestes barrières au sein des membres, et dans les couvents afin de se préserver du Coronavirus.

Articles Similaires

Le protocole d’accord d’Azalai Hôtel, 4 ans après :Que sont devenus les engagements?

Joseph Perzo

Média/Le Directeur Général Adjoint de Cfi à propos des tweets d’Ignace Sossou: «…c’est tout à fait ce qu’avait effectivement déclaré le procureur de la République»

Joseph Perzo

Drogue/Saisie d’une cargaison de 3 tonnes de cocaïne dans le port de Montevideo(Uruguay): vidéos et réactions

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite