14 avril 2021
Image default
BENIN

Désignation des candidats à la présidentielle de 2021/Ce qui divise la Fcbe

Réunis ce mardi 29 décembre 2020 en vue de procéder à la désignation du duo candidat devant porter le flambeau de leur parti politique à la présidentielle de 2021, les membres du Bureau Exécutif national de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) n’ont pu s’entendre car les divergences étaient telles qu’ils se sont séparés dos à dos. D’un côté, ceux qui tiennent à ce que cette procédure s’adosse aux textes qui régissent la vie du parti et de l’autre, ceux des membres qui proposent une autre option. Dans tous les cas, la séance n’a hélas pas connu une bonne fin, laissant une profonde division  entre les membres de cette formation politique qui ont failli en venir aux mains.

Ce qui était redouté par nombre d’observateurs et même par une bonne frange des membres de la de la Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a fini par arriver, ce mardi 29 décembre 2020 au cours de la séance de travail devant aboutir à la désignation ainsi qu’à la validation du duo candidat, composé du vice-président et du président à choisir pour porter le flambeau du parti pour l’échéance électorale de 2021. Les divergences de vues, les options antagonistes et autres intrigues ont eu raison de la relative accalmie notée au sein de ce parti politique depuis quelques moments. Mardi dernier, les vieux démons semblent avoir élu domicile dans la maison Fcbe où on a frôlé le pugilat, tant les invectives étaient brassées à tout vent, faisant craindre le pire. La pomme de discorde reste l’impossible accord pour valider le duo candidat aux élections présidentielles de 2021 et pour cause. La validation des critères de désignation aura été la principale source de division ou de mésentente profonde entre les tenants du respect des textes fondamentaux de la Fcbe et ceux favorables à une autre option moins rigide…etc.

Comme on pouvait s’y attendre, la séance prévue pour être celle de la désignation du duo candidat s’est plutôt terminée en queue de poisson. Certains des membres du Bureau Exécutif National de la Fcbe y voient les manœuvres d’une main invisible. On croyait le mauvais sort exorcisé dans la maison des cauris, mais le flop du mardi dernier n’est pas de nature à pacifier les rapports entre membres du BEN d’autant que les représentants de plusieurs départements présents à cette rencontre ont rejeté la procédure de désignation  du duo candidat à l’élection présidentielle qu’ils ont qualifiée d’opaque, manquant d’en venir aux mains. Ces membres, très remontés ont surtout menacé de ne pas reconnaître les candidats qui viendraient à être désignés sans te tenir compte des textes fondamentaux du parti. Si aucune solution consensuelle ne se dégage au plus tôt pour apporter le calme au sein de la Fcbe, les prochains jours n’augurent de rein de bon.

Franck Axel Messana

Encadré

Le poste de vice-président de la République ressort de la loi n°2019-040 portant modification de la loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin adoptée par les députés à l’Assemblée nationale. Aux termes des dispositions du texte, le président de la République est élu en duo avec un vice-président de la République. L’élection du duo a lieu au scrutin majoritaire à deux tours. L’article 44 nouveau précise que : « Nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République ou de vice-président de la République s’il n’est de nationalité béninoise de naissance ou acquise depuis au moins dix ans ; n’est de bonne moralité et d’une grande probité ; ne jouit de tous ses droits civils et politiques ; n’est âgé d’au moins 40 ans et au plus 70 ans révolus à la date d’entrée en fonction ; n’est présent en République du Bénin lors du dépôt de sa candidature; ne jouit d’un état complet de bien-être physique et mental dûment constaté par un collège de trois médecins assermentés désignés par Cour constitutionnelle ; n’est dûment parrainé par des élus dans les conditions et suivant les modalités fixées par la loi ». Le vice-président de la République assure la vacance de la présidence de la République dans les conditions fixées à l’article 50 alinéa 1 de la loi fondamentale modifiée. Lequel alinéa dispos : « En cas de vacance de la présidence de la République par décès, démission ou empêchement définitif, l’Assemblée nationale se réunit pour statuer sur le cas à la majorité absolue de ses membres. Le président de l’Assemblée nationale saisit la Cour constitutionnelle qui constate et déclare la vacance de la présidence de la République. Les fonctions de président de la République sont exercées par le vice-président de la République pour le reste de la durée du mandat en cours. Il prête immédiatement le serment prévu à l’article 53 de la Constitution ». Installé dans ses fonctions, le vice-président de la République désigne au plus tard quarante-huit (48) heures après la prestation de serment, et après avis consultatif du bureau de l’Assemblée nationale, un nouveau vice-président de la République  conformément aux dispositions de l’article 44 excepté celle relative au parrainage.

Articles Similaires

Vœux de nouvel an du Président de l’Usl à la nation/Sébastien Ajavon souhaite pour le Bénin une année du renouveau

Joseph Perzo

Prix d’excellence Gandaho 2019: Les 5 lauréats reçus par les autorités diplomatiques et consulaires en France

Joseph Perzo

Bénin/Social:Thierry GANDAHO, l’espoir d’une jeunesse au service de l’excellence.

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite