14 avril 2021
Image default
BENIN

Échange de tirs à Zê/le ver est dans le fruit: Un militaire en charge de la sécurité sème l’insécurité

Un agent des forces de défense et de sécurité a été surpris dans une position ambigüe, totalement en déphasage à sa mission républicaine de protection des biens et des personnes. En effet, cet élément se livrerait au Racket et au rançonnement systématique des paisibles populations de la localité d’Awassou (commune de Zè) qu’il tient en respect sous la menace de son arme de service, un AK 47. Cet agent indélicat sera pris, la main sur la gâchette dans la nuit du Jeudi 05 Mars 2020 aux environs de 21 heures.

Le canonnier de 1ère Classe S. W, un élément du 1er Bataillon d’Artillerie Mixte (1er  BAM), et qui est en détachement dans la forêt de Djigbé Dans la nuit du Jeudi 05 Mars 2020 aux environs de 21 heures, s’était retrouvé, torse nu, dans le village d’Awassou, arrondissement de Djigbé, armé de son arme de service, un AK 47 avec chargeur garni. A la faveur de la nuit, ce militaire au mépris de sa mission républicaine s’est mué en braqueur pour rançonner les paisibles populations sous l’influence de son arme.

Le prenant pour un de ces transhumants de bétails qui sèment souvent la terreur, les populations de cette localité s’en sont confiées aux éléments de la Police Républicaine établis au poste avancé de Djigbé qui n’ont pas tardé à se porter sur les lieux.

L’indélicat soldat a été atteint par balle à la fesse gauche et à l’abdomen

Ils ont constaté sur place des traces de sang, un coupe-coupe et un sac qui contenait de poissons frais. Au cours des recherches, les éléments de la Police ont repéré le faisceau d’une lampe torche dans la brousse et s’en approchaient lorsque celui qui va se révéler être le canonnier de 1ère  Classe S. W, un élément du 1er Bataillon d’Artillerie Mixte (1er  BAM), a tiré sur eux. La riposte des éléments de la Police a été spontanée. L’indélicat soldat a été atteint par balle à la fesse gauche et à l’abdomen. Il sera transporté à l’hôpital de zone d’Allada, puis référé ensuite à l’Hôpital des Instructions des Armées à l’HIA. Il succombera de ses blessures au petit matin, toujours à l’Hôpital d’Instruction des Armées, malgré l’opération chirurgicale qui lui avait été réalisée avec succès.

 Rappelons que l’arrondissement de Djigbé, théâtre de ce drame, est situé dans la commune de Zè et compte 07 villages dont, Agoundji, Awassou, Djigbé-Aguè, Djigbé-Gbodjè ,Gbagodo, Sèssivali Wo-Togoudo.

AtaviDjo

Articles Similaires

Entre les propos tenus en mars 2019 et novembre 2020/Talon:La grand-messe des promesses

Joseph Perzo

Bénin/Résistance de l’État face aux décisions de justice : Quand s’impose le droit, Exit le bras de fer

Joseph Perzo

La mouvance, testée positive au dopage/Parrainage: La peur de la compétition

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite