31 juillet 2021
Image default
ECONOMIE

Économie/Irrégularités dans les données Doing Business:Quel sort pour le Bénin ?

Dès irrégularités ont été constatées notamment en ce qui concerne les modifications portées dans les rapports Doing Business 2018 et 2020, couvrant les publications de 2017 et 2019. C’est le grave constat que vient de faire le Groupe de la Banque mondiale qui estime que ces modifications n’étaient pas cohérentes avec la méthodologie Doing Business. Pour préserver l’intégrité et l’impartialité de ces données et analyses dont l’importance demeure capitale pour mesurer aussi bien le coût de l’activité économique que la gouvernance efficiente des pays, le groupe de la Banque mondiale préconise entre autres, un audit des procédures de collecte et d’examen des données. Il s’agira désormais de faire parler les vrais chiffres en procédant rétrospectivement aux corrections des données des pays les plus concernés par ces irrégularités. Au regard des nouvelles mesures de transparence auxquelles s’engage le Groupe de la Banque mondiale, quels seront le vraies chiffres et les données réelles qui refléteront désormais le vrai visage de l’économie du Bénin et le climat des affaires ?

Par AtaviDjo

Le Bénin dans le rapport Doing Business 2020
En ce qui concerne le Bénin, l’un des rapports entachés d’irrégularités (celui de 2020) faisait gagner 4 points au pays, améliorant du coût, son rang dans ledit rapport. Le est donc passé du 153ème rang au 149ème rang sur 190 économies évaluées. Le score du Bénin est passé de 51,42 dans le rapport 2019 à 52,4 points sur 100 dans le rapport 2020. Le score du Bénin passait ainsi au-dessus de la moyenne africaine qui est de 51,8. Aujourd’hui, à l’aune des constats mettant à nue des modifications de données non cohérentes avec la méthodologie Doing Business et au regard des nouvelles mesures de transparence auxquelles s’engage le Groupe de la Banque mondiale, quels seront le vraies chiffres et les données réelles qui refléteront désormais le vrai visage de l’économie du Bénin et le climat des affaires ? *
Communiqué
WASHINGTON, 27 août 2020 — Le Groupe de la Banque mondiale a publié ce jour le communiqué suivant sur le rapport Doing Business :
Tout au long de ses 17 années de parution, le rapport Doing Business a été un outil précieux pour les pays soucieux de mesurer le coût de l’activité économique. Les indicateurs et la méthodologie Doing Business sont conçus indépendamment des pays, mais bien dans le but de contribuer à l’amélioration du climat général des affaires.
Un certain nombre d’irrégularités ont été signalées concernant des modifications apportées aux données des rapports Doing Business 2018 et Doing Business 2020, lesquels ont été publiés respectivement en 2017 et 2019. Ces modifications n’étaient pas cohérentes avec la méthodologie Doing Business.
L’intégrité et l’impartialité de nos données et analyses étant capitales, nous engageons immédiatement les actions suivantes :
Nous procédons à un examen et une évaluation systématiques des modifications apportées aux cinq derniers rapports Doing Business après le processus institutionnel d’examen des données.
Nous demandons à la fonction indépendante d’Audit interne du Groupe de la Banque mondiale de réaliser un audit des procédures de collecte et d’examen des données aux fins du rapport Doing Business ainsi que des mesures de contrôle destinées à préserver l’intégrité des données.
En fonction des résultats de ces actions, nous corrigerons rétrospectivement les données des pays les plus concernés par ces irrégularités.
La situation a été exposée au Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale, ainsi qu’aux autorités des pays les plus touchés.
La publication du rapport Doing Business sera interrompue pendant la durée de l’évaluation.

Articles Similaires

Economie/Arnaque dans le secteur du transfert d’argent par mobile: l’Asmaret menace de suspendre les opérations de transactions avec Mtn et Moov

Joseph Perzo

Économie/Fermeture des frontières terrestres au-delà des 28 jours annoncés:Le Nigeria maintient le blocus

Joseph Perzo

Économie/Blocage des frontières terrestres du Nigeria pour 28 jours: Buhari ferme, Talon négocie

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite