13 mai 2021
Image default
BENIN

En attendant leur procès/Le prof. Aïvo et 3 co-accusés jetés en prison pour 90 jours

Le professeur agrégé de droit constitutionnel, Frédéric Joël AÏVO, Alain Gnonlonfoun, son mandataire financier et deux autres personnes présentées comme des militaires ont été placés sous mandat de dépôt. Le procureur spécial de la CRIET, Mario METONOU a décidé de les déposer en prison, pour des charges de blanchiment de capitaux et d’atteinte à la sûreté de l’État. Le procès est prévu pour se tenir le 15 juillet prochain. La cellule de communication du candidat recalé à l’élection présidentielle du 11 avril dernier et farouche opposant au régime du président Talon vient de rendre public, un communiqué dont voici la teneur.

Communiqué.

Sans surprise, le Professeur Frédéric Joël AÏVO a été placé hier soir sous mandat de dépôt. Le procureur spécial de la CRIET, Mario METONOU a décidé de le déposer en prison, en compagnie de, monsieur Alain Gnonlonfoun, son mandataire financier et deux autres personnes présentées comme des militaires, pour des charges de blanchiment de capitaux et d’atteinte à la sûreté de l’État. La première audience est prévue pour le 15 juillet prochain.

Comme tout le monde peut le remarquer, les charges annoncées la veille après l’interrogatoire du professeur ont changé. Le crime d’appel à manifestation insurrectionnelle a disparu au profit de celui de blanchiment de capitaux.

Il convient de préciser qu’à cette étape de la procédure, les avocats du professeur AÏVO n’ont pas encore eu accès au dossier. Toujours est-il qu’en 24h de garde à vue et d’interrogatoire, Joël AÏVO n’a été confronté à personne ni au moindre élément de preuve et que les personnes présentées comme des militaires ont déclaré n’avoir jamais rencontré ni parlé avec le professeur ni avec son mandataire financier.

Nous rappelons que malgré les nombreux obstacles qui se sont dressés ces dernières années sur le parcours du militantisme politique au Bénin, Frédéric Joël AÏVO a fait du respect de la loi et de l’État, la pierre angulaire de son combat politique. Hier comme aujourd’hui, en dépit des injustices, il ne s’est jamais détourné de cette ligne.

Nous voudrions inviter le public béninois en général, et particulièrement les amis, militants et sympathisants du professeur au calme et à la sérénité.

La cellule de communication

Cotonou, le 17 avril 2021

Articles Similaires

Bénin/Face aux grandes questions de l’heure:Le holà de Holo

Joseph Perzo

Zèle et harcèlement fiscal sur fond Politique/ L’infaillible recette pour tuer les investisseurs

Joseph Perzo

Économie/Mesures protectionnistes tous azimuts dans la sous-région Bénin: L’étau se resserre

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite