13 mai 2021
Image default
AFRIQUE BENIN

Le gotha scientifique en soutien au prof Joël AÏVO/Les constitutionnalistes congolais s’indignent

Le Prof André Mbata et le monde scientifique sont en émoi depuis l’arrestation au Bénin, du Constitutionnaliste, Prof Frédéric Joël AÏVO. Les intellectuels de part le monde, n’ont de cesse de dénoncer une «arrestation arbitraire». C’est au tour de l’ensemble des constitutionnalistes congolais ainsi que de l’Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique (IDGPA) de dénoncer le sort qui est fait à «l’un des plus brillants constitutionnalistes africains», selon le contenu d’un communiqué signé du Chef de Travaux, Célestin Ekoto, coordonnateur national de l’IDGPA en République Démocratique du Congo. Lire le communiqué

Communiqué

C’est avec une profonde consternation que Prof André Mbata, l’ensemble de constitutionnalistes congolais et l’Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique (IDGPA) ont appris l’arrestation du Prof Frédéric Joël Aivo au Bénin.

Président de l’Association béninoise de droit constitutionnel (ABDC), Professeur Agrégé de Droit public, ancien Doyen de la Faculté de Droit de l’Université de Calavi, auteur de nombreuses publications scientifiques, Frédéric Joël Aivo est l’un des plus brillants constitutionnalistes africains.

Intellectuel organique de son peuple, Prof Aivo aura sacrifié plusieurs années de sa vie à l’enseignement, à la recherche et à la lutte pour le constitutionnalisme et la démocratie en Afrique en général et au Bénin en particulier.

Prof Aivo aura également été de tous les combats pour l’Etat de Droit, les élections pluralistes, libres et transparentes ainsi que pour le respect des droits humains et des normes constitutionnelles par les dirigeants africains     après  plusieurs décennies de régimes autoritaires sur le continent.

Son arrestation arbitraire consécutive à son combat pour le constitutionnalisme et la démocratie est une mauvaise nouvelle pour le Bénin et pour l’Afrique dans son ensemble.

Le Bénin qui avait été considéré pendant longtemps comme un modèle semble renouer avec les vieux démons de l’autoritarisme.

Prof André Mbata et l’IDGPA demandent instamment aux Autorités  béninoises d’honorer la longue tradition démocratique du peuple béninois qui avait tourné le dos à la dictature depuis son invention de la Conférence nationale souveraine en respectant les droits de tous les citoyens béninois, y compris les universitaires et les opposants.

Les dirigeants actuels du Bénin devraient également honorer leurs propres engagements pris devant Dieu, la Nation et les manes des ancêtres en respectant la Constitution et les droits fondamentaux qui y sont consignés.

La libération immédiate du Prof F.J.Aivo sera une démonstration louable de la volonté des Autorités béninoises et en particulier celle du Président Patrice Talon de ramener le pays sur la voie du constitutionnalisme et de la démocratie.

Prof Aivo ayant longtemps oeuvré comme expert de l’Union africaine en matière du constitutionnalisme et de la démocratie, l’IDGPA compte aussi sur la contribution des dirigeants de notre organisation continentale dans la libération de l’un de grands défenseurs du modèle béninois à la dérive.

Fait à Kinshasa, le 26 avril 2021

Le Coordonnateur national de l’IDGPA en RD Congo

Chef de Travaux Célestin Ekoto

Articles Similaires

Pour une élection présidentielle inclusive, juste et transparente/Le parti “Les Démocrates” exige le respect des décisions de la CADHP

Joseph Perzo

Situation sociopolitique tendue/Les centrales syndicales menacent de passer à l’action si…

Joseph Perzo

Borgou/Santé : Une épidémie de méningite sévit à Kalalé

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite