23 septembre 2021
Image default
BENIN

Polémiques autour de la livraison de 03 autobus/Les conclusions de l’expertise qui réhabilite “les Bagnoles Motors”

Suite à la dernière édition, du journal “La Dépêche” mettant en cause la qualité douteuse et l’état des trois (3) autobus, la rédaction revient sur ce dossier avec de nouveaux faisceaux. Comme souhaité par le Comité de réception ainsi que le fournisseur, l’expertise arbitrale du fabricant ayant dépêché son représentant à Cotonou, situe désormais les uns et les autres. Selon les conclusions techniques et de contrôle général, les trois (3) autobus sont en état neuf et les accessoires conformes aux spécifications.  Le moins qu’on puisse dire est que l’intervention souhaitée de l’expertise arbitrale du fabricant aura permis de dissiper les malentendus nés des premières tentatives de réception. Les deux parties à savoir, les représentants de la Poste du Bénin d’une part et de l’autre, ceux de la société les Bagnoles Motors sont désormais quittes. Mieux, la société les Bagnoles Motors est de ce fait, réhabilitée.

De l’expertise des blocs moteurs

L’un des points névralgiques ayant focalisé l’attention du Comité de réception des trois (3) bus livrés par la société les Bagnoles Motors à la Société la Poste du Bénin reste bien évidemment les blocs moteurs. Ce sont des pièces capitales d’une automobile. Si les premiers éléments issus des observations du Comité de réception des trois (3) autobus de grande capacité ont donné lieu à un  constat faisant état de moteurs non neufs, donc usagés, il est à rappeler cependant, que face aux avis partagés, l’expertise arbitrale du garage central et surtout celle du fabricant des autobus était requise. Le fournisseur, la Société les Bagnoles Motors s’étant donc engagée à dépêcher sur place, un expert du fabricant de la marque SCANIA. Cela a été donc fait avec l’arrivée à Cotonou, du représentant du fabricant des autobus, objets de polémiques. Les avis techniques de l’expert de la marque SCANIA , faisant suite aux observations du Garage Central, concluent aux résultats suivants ;

 De l’état de corrosion constaté sur les parois des blocs moteurs, il est apparu que ceci est un phénomène logique induit par le contact des bus avec l’embrun marin durant leur transport (du point d’embarquement au port d’entreposage), ensuite vers Cotonou, le point de livraison. Contrairement aux automobiles ordinaires qui sont généralement chargées dans les soutes des navires, les autobus et autres gros camions sont parqués sur les cales, donc exposés au vent marin, sujets à la rouille. Ainsi, les soutes à bagages, les antichocs, les suspensions et les barres de caisse auraient été attaqués par la corrosion du fait de leur exposition au vent marin.

La cabine de pilotage d’un des bus dotée de sa camera de recule

 Cette présence de rouille n’est que superficielle a laissé entendre la contre-expertise qui soutient également que la poussière qui couvrait les autres parties des autobus est liée au trajet Ghana-Bénin, après avoir traversé le Togo. Cela arriverait à tout véhicule a-t-elle conclu.

Les trois (03) autobus  ont été testés neufs par une expertise conjointe

Le représentant de la marque d’automobile SCANIA, fabricant des trois (3) autobus livrés par la société les Bagnoles Motors à la Société la Poste du Bénin a été dépêché à Cotonou en vue d’éclairer les différents protagonistes de la date de fabrication des autobus, de leur date de mise en circulation, de l’état réel  des blocs moteurs, de la carrosserie et des autres pièces essentielles des autobus.  Du constat découlant de l’expertise effectuée sur les trois autobus en présence des membres du Comité de réception, il apparait que les trois (3) autobus sont en état neuf et que les anomalies relevées sur les véhicules étaient prévisibles et sont à mettre sur le compte des avaries légères dues au transport et susceptibles d’être corrigées.  A ce propos, les sièges sans toiles cirées de protection ne dénoterait en rien le caractère non-neuf des bus, mais plutôt d’une option des fabricants européens de véhicules.

Selon la direction technico-commerciale de la société les Bagnoles Motors, l’intervalle entre les délais et contraintes de routes du Ghana vers le Bénin, ajoutés aux exigences et autres pressions des responsables de la société la Poste du Bénin pour l’accélération des procédures de livraison n’auraient laissé aucun répit au fournisseur afin de procéder aux entretiens d’usage pour corriger les avaries.     

Le retour au garage du concessionnaire, en l’espèce, la société les Bagnoles Motors aura permis de faire la maintenance de tous les véhicules, compléter la troisième caméra de recule manquante. Même les manuels d’utilisation déclarés introuvables par le comité de réception seraient bel et bien rangés dans les soutes à bagages. En gros doit-on retenir, les «manquements» relevés par le comité de réception auraient été gommés et les trois autobus prêts à être mis en circulation par la Société la Poste du Bénin.      

Le moins qu’on puisse dire est que l’intervention souhaitée de l’expertise arbitrale du fabricant aura permis de dissiper les malentendus nés des premières tentatives de réception. Les deux parties à savoir, les représentants de la Poste du Bénin d’une part et de l’autre, ceux de la société les Bagnoles Motors sont désormais quittes. Mieux, la société les Bagnoles Motors est de ce fait, réhabilitée.

Par Folashadé Manu

Articles Similaires

A l’approche de l’élection présidentielle au Bénin/Opposants et voix critiques en détention

Joseph Perzo

Bénin/Suite à la kyrielle de décisions rendues par la Cour Africaine:Les exigences de l’Usl de Sébastien Ajavon

Joseph Perzo

Candidature pour la présidentielle de 2021/Le Zou réitère son appel pressant et sans condition à Nathanaël KOTY

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite