13 mai 2021
Image default
BENIN

Pour conjurer la Crise sociopolitique au Bénin/Le Coder-Bénin tire de nouveau sur la sonnette d’alarme et invite à des assises nationales

La dernière sortie du Collectif pour l’Ordre Démocratique et Républicain au Bénin (Coder-BENIN) à travers une visioconférence de presse vient administrer la preuve que le pouvoir en place au Bénin depuis 2016 a choisi de rester sourd aux appels des citoyens, aux tribulations des populations et à la contribution des l’intelligentsia. La crispation de la situation sociopolitique et tous ses corollaires pouvaient bien être évitées pour peu que les gouvernants aient intégré les observations et recommandations forces politiques e l’opposition, des organisations de la société civile et surtout, les préconisations du Coder à travers son manifeste, un vade-mecum qui recense et résume l’essentiel des points majeurs pour une sortie de crise. Face aux derniers développements de l’actualité sociopolitiques du pays, le collectif tire de nouveau la sonnette d’alarme et invite impérativement à des assises nationales.

Au cours d’une visioconférence de presse animée par les membres du Coder cette semaine, il a été surtout question des derniers développements sociopolitiques au Bénin. Les membres de ce collectif, après avoir présenté un tableau général de la situation que traverse le Bénin, ont réitéré leur postulat et rappelé  aux médias, le sens d’anticipation de leur démarche car ont-ils signalé, le Coder avait sentir  venir la chose, en attirant l’attention des uns et des autres sur les perspectives qui se dessinaient. Hélas déplorent-ils, le Coder n’a pas été entendu. «On a fait le maximum pour qu’on n’en soit pas là », se plaint Arsène Chankoun.

 «Que les dirigeants prennent la mesure de la situation. Le sang humain a commencé par couler. Et pourtant le Coder a prévenu. On a fait le maximum pour qu’on n’en soit pas là », se désolent tour à tour; Charles Migan, Arsène Chankoun, Chabi Patrick Mahamou, Sonia Akpo, Célestine Zanou…  qui se sont succédés pour déplorer le désintérêt affiché par le pouvoir au point où ce qui se redoutait se produise avec toutes ses conséquences. Il  faut dans l’urgence « trouver le chemin le plus court pour tenir ces assises » martèlent t-ils. Cette crise politique ainsi que les affrontements entre populations et forces de sécurité et l’armée en cette veille de la présidentielle était prévisible. En cette veille d’une élection controversée, le Coder en appelle au chef de l’Etat Patrice Talon afin de convoquer des assises  nationales. «Que les dirigeants prennent la mesure de la situation. Le sang humain a commencé par couler» rappellent une fois encore les membres du Coder. Ces assises sont primordiales afin de faciliter le vivre ensemble entre les fils et filles de ce pays. Patrice Talon est  celui qui doit faciliter ces assises, en dépit de tout ont clamé les membres du Coder et il ne doit rester sourd à l’appel de son peuple.

Articles Similaires

Contrats de marchés de véhicules/La Poste du Bénin se fait livrer 3 autobus usagés de qualité douteuse

Joseph Perzo

Présidentielle de 2021/Le message de paix de wake up for your rights international

Joseph Perzo

Postures d’hier et réalités d’aujourd’hui/Les grandes gueules de la République:Janvier Yahouédéhou

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite