31 juillet 2021
Image default
AFRIQUE MONDE SOCIETE

Réduction annoncée de l’aide contre les maladies tropicales négligées/De la nécessité pour le Royaume-Uni de revenir sur sa décision

Le gouvernement britannique a décidé de retirer 150 millions de livres sterling d’aide qu’il avait promis dans la lutte contre les maladies tropicales négligées, abandonnant de ce fait plus de 200 millions de personnes parmi les plus pauvres et les plus vulnérables d’Afrique qu’il avait promis de soutenir. Sur les 26 pays touchés par ces réductions d’aide, 24 sont en Afrique.

Les maladies tropicales négligées (MTN) comme le trachome cécitant et les vers intestinaux sont évitables et traitables, mais elles affectent toujours 1,7 milliard de personnes dans le monde. En empêchant les enfants d’aller à l’école et les adultes de travailler, les MTN piègent des individus et des communautés entières dans des cycles d’extrême pauvreté.

En Afrique, 17 pays ont éliminé au moins une MTN. 12 autres pays sont en passe d’éliminer une MTN au cours des trois prochaines années – un exploit extraordinaire obtenu grâce à des années d’action déterminée. Nous ne devons pas laisser des progrès aussi incroyables être réduits à néant.   

Le Royaume-Uni ne doit pas abandonner les millions d’Africains souffrant de maladies qui affaiblissent, handicapent et tuent.

Le gouvernement britannique avait précédemment promis de fournir 251 millions de traitements contre les MTN et de soutenir 180 000 chirurgies de prévention des incapacités. Les entreprises pharmaceutiques avaient déjà fait don des médicaments pour administrer ces traitements.

Mais du fait de la décision du Royaume-Uni de retirer 150 millions de livres sterling de financement, ces traitements ne seront plus administrés.

Les réductions de l’aide signifieront l’abandon des interventions de soutien contre la leishmaniose viscérale – une maladie mortelle qui provoque un gonflement de la rate et du foie, dont 50 % de la charge mondiale se trouve en Afrique de l’Est. De même, la perte de financement pour lutter contre des maladies comme le ver de Guinée, le trachome cécitant et l’éléphantiasis pourrait entraîner des revers inutiles pour les communautés les plus pauvres d’Afrique.  

Désormais, 4,6 millions de traitements ne seront pas délivrés au Niger.

Désormais, 77,1 millions de traitements ne seront pas délivrés au Nigeria.

Des pertes comme celles-ci menacent des vies et des communautés, rendant pour l’Afrique la tâche de se remettre des effets du COVID-19 d’autant plus difficile. La décision du Royaume-Uni pourrait également entraîner une résurgence dans certains pays africains avec des conséquences à la fois dévastatrices et massives.

 Uniting to Combat Neglected Tropical Diseases (représentant plus de 100 organisations travaillant sur les maladies tropicales négligées ) ont écrit une lettre ouverte au Premier ministre Boris Johnson pour l’exhorter à maintenir au moins 50 % du budget de cette année pour la lutte contre les maladies tropicales négligées et de s’engager à des niveaux de financement précédents en 2022. Le lettre a été envoyée en partenariat avec la Fondation Bill & Melinda Gates, Drugs for Neglected Diseases Initiative (DNDi), FIND, Global Citizen, Liverpool School of Tropical Medicine, London School of Hygiene and Tropical Medicine, Médecins Sans Frontières, Mundo Sano, RSTMH, SDGs Promise Japan et The End Fund .  

Le retrait maintenant du Royaume-Uni de ce qui a été un partenariat mondial exemplaire pour la santé, sape non seulement les gains durement acquis, mais risque d’affaiblir les partenariats mêmes que le Royaume-Uni cherche à forger avec les pays africains. Nous vous demandons de vous joindre à nous pour demander au Royaume-Uni de revenir sur sa décision. Cela améliorera les résultats de santé en Afrique et sauvera des vies à un moment où la COVID-19 a montré à quel point la collaboration est essentielle. S’attaquer aux MTN maintenant, et ne pas revenir sur ses promesses, est la chose juste et éthique à faire.

Uniting to Combat Neglected Tropical Diseases (S’unir pour combattre les maladies tropicales négligées)

Articles Similaires

Les réactions s’enchainent suite à l’arrestation du prof. Joël Aïvo/ “C’est un véritable naufrage des institutions judiciaires au Bénin” Selon Alioune Tine

Joseph Perzo

Togo/Mandat de dépôt contre Gogoligo et Papson Moutité: Adebayor demande au procureur la relaxe de ses deux pourfendeurs

Joseph Perzo

Société : Le Syntrasesh,15 ans de vie et d’actions syndicales accomplies

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite