13 mai 2021
Image default
BENIN

Soutenance de thèse à l’UAC/Blandine Konfo accède au grade de docteur avec la mention très honorable

La salle de conférence de l’école doctorale pluridisciplinaire espace culture et développement d’Abomey-Calavi a servi de cadre hier lundi 26  avril 2021 à la soutenance de thèse de Madame Abadjayé Blandine KONFO. Pendant près de 4 heures d’horloge, l’impétrante a défendu vaillamment  ses travaux de recherches qui ont reçu la mention très honorable. (NOUVELLE GAZETTE DU MARDI 27 AVRIL 2021)

«ETUDE COMPARATIVE DES MECANISMES DE FINANCEMENT DES MEDIAS DE MASSE AU BENIN, AU SENEGAL, AU CANADA ET EN FRANCE ». C’est le thème de la thèse défendue hier dans la soirée par madame Abadjayé Blandine KONFO et qui a été unanimement reconnu d’actualité par les membres du jury. Née le 04  juillet 1978, Abadjayé Blandine KONFO a décroché son Baccalauréat en 2008 avec une licence en communication en 2011 à la Haute Ecole de Commerce et de Management (HECM) où elle est employée actuellement. Mais c’est en 2017 qu’elle s’inscrit en thèse et est d’ailleurs la première de sa promotion à défendre ses  travaux. Une thèse qui a suscité moult débats avec les membres du jury qui ont posé assez de  questions à l’impétrante. Un engouement salué par le président du jury, Dr Médard Dominique BADA, Professeur Titulaire, UAC, Bénin pour qui, c’est parce que le sujet est intéressant que cela suscite beaucoup de débats. « C’est cela l’intérêt  d’une thèse », a laissé entendre le président du jury qui a salué l’effort de recherche fourni par la candidate qui a travaillé sous la direction de Jean-Euloge GBAGUIDI, Ph, D  Maître de Conférences des universités CAMES. Dr Roymond Kouassi KRA, Maître de Conférences, Universités FHB de Cocody, Côté d’Ivoire, Dr Afiwa Pépévi KPAKPO-LODONOU, Maître de Conférences, Universités Lomé/Togo et Dr Cyriaque C. S. AHODEKON, Professeur Titulaire, UAC, Bénin tous des examinateurs de cette thèse ont reconnu la densité du travail présenté par  Abadjayé Blandine KONFO épouse Tchokpon qui malgré ses obligations conjugales en est arrivée à ce travail potable. Une thèse qui, sous réserve des observations faites et qui doivent être corrigées par l’impétrante, a reçu la mention très honorable.   Le jury a déclaré Abadjayé Blandine KONFO digne de grade de docteur de l’UAC en Science de langage et de la Communication dans la spécialité Communication avec la mention très honorable.

En compagnie des membres du jury

Des recherches appréciées 

Présentant son travail, l’impétrante a fait observer qu’au début des années 1990, la presse est devenue en Afrique un acteur décisif de la marche des Etats vers la démocratie. Aujourd’hui serait venu le temps des désillusions, alors que le paysage médiatique, commencé par la radio, s’est spectaculairement diversifié. « Avec la démocratisation, l’affirmation de la liberté d’expression, la globalisation et les innovations technologiques, les médias Ouest africain et surtout béninois ont traversé une révolution au cours des deux dernières décennies », a laissé entendre madame Abadjayé Blandine KONFO pour qui,  les médias béninois dans la grande majorité ne sont pas libres. « De nombreux organes de presse survivent grâce aux maigres subventions de l’Etat ou par des pratiques non recommandables en démocratie », lit-on dans ce document de de 223 pages soumis à l’appréciation du jury. Dans son étude, l’impétrante a fait d’une part l’état des lieux du financement des organes de presse à travers une étude comparative au Bénin, au Sénégal, en France et au Canada en mettant un accent sur les limites des mécanismes actuels de financement au Bénin et d’autre part, a formulé des recommandations pour une presse plus crédible objective et indépendante gage du développement durable au Bénin.

Pour y parvenir elle a écouté au total quatre-vingt-sept (87) organes de presse dans tout le Bénin, dix (10) au Sénégal puis une recherche documentaire sur le Canada et la France. Les informations collectées pour le Bénin et le Sénégal étaient relatives à l’année de création, les raisons qui ont motivé la création de l’organe, leurs connaissances par rapport aux étapes et normes en matière de création d’entreprise, les sources de financements, et les ressources marchandes. Les résultats des enquêtes de terrain de madame Abadjayé Blandine KONFO ont révélé que les organes de presse enquêtés ont été créés entre 1990 et 2015 et le plus grand nombre fut créé en 2004 (10). Parmi ces organes, 92% étaient de la presse écrite (quotidien), les mensuels et les hebdomadaires représente respectivement (3%) chacun et les bimensuels (2%). 43,68% des organes sont créés pour offrir aux journalistes un cadre de traitement de l’information. Le capital de démarrage, varie entre 400.000 et 4.400000 FCFA pour la presse écrite, 7.000.000 et 28.000000 FCFA pour la radio et entre 14.655000 et 15.000000 FCFA pour les télévisions. Madame Blandine KONFO conclu alors que les modèles de financement les plus représentatifs au Bénin sont : les subventions, l’actionnariat, les prêts bancaires et l’autofinancement. Les résultats au Sénégal sont semblables à ceux du Bénin à une nuance près. Au Canada et en France la presse est plus forte et bénéficie d’un environnement socio-politique et économique favorable. « Il urge donc de repenser le mécanisme de Financement des organes de presse au Bénin », selon l’impétrante qui a reçu déjà le OK du jury pour continuer ses recherches.

UNE PUBLICATION DE LA NOUVELLE GAZETTE DU MARDI 27 AVRIL 2021

Articles Similaires

Bénin/Phase pilote de l’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain Arch: des impayés aux agents enquêteurs depuis des mois, révélés

Joseph Perzo

Démission et déclarations du juge des libertés de la Criet/Le ministre béninois de la justice, réagit : «Les juges sont indépendants»

Joseph Perzo

Bénin/Tenants et aboutissants de l’évaluation diagnostique des enseignants: Ce que cache l’exécutif

Joseph Perzo

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous retirer si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite