La Depeche
Afrique Bénin Société

Bénin: L’Ong Bénin Diaspora dénonce une violation massive des droits humains

L’ONG Bénin Diaspora Assistance, dans un communiqué, est revenue sur la mort du jeune Martin Hounga abattu par la Police Républicaine dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 septembre 2023. L’Ong exprime ses condoléances et remet en question l’utilisation du terme « grand banditisme » pour justifier l’acte, et émet de sérieux doutes quant à la fiabilité et la suite d’une enquête menée par la police elle-même. L’Ong Bénin Diaspora Assistance dénonce également d’autres «exécutions extrajudiciaires» et demande une enquête indépendante. Cette structure réclame une action immédiate pour garantir la sécurité et les droits des citoyens béninois.

Voici la substance du communiqué de la Cellule de Communication de l’Ong Bénin Diaspora Assistance, résumée :

Dans un communiqué explosif, l’Ong Bénin Diaspora Assistance a soulevé l’indignation générale en condamnant fermement l’assassinat brutal du jeune orphelin Martin Hounga par la Police Républicaine du Bénin. Cet événement tragique s’est produit dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 septembre 2023, lorsque Martin Hounga a été froidement abattu par des éléments du commissariat de Hèvié, situé dans la commune d’Abomey-Calavi.

Martin Hounga, un orphelin depuis son enfance, incarnait tout l’investissement et l’espoir de sa mère pendant ses 18 années de vie. Déterminé à réussir dans la vie, il était sur le point de recevoir son diplôme avant que son rêve ne soit brutalement interrompu par les forces de police cette triste nuit de septembre 2023.

Le bureau de l’Ong Bénin Diaspora Assistance exprime ses condoléances les plus sincères à la famille de Martin Hounga, au peuple béninois bouleversé par cet événement, et en particulier à sa mère inconsolable.

De graves violences policières mises à nu

Selon le communiqué de l’Ong, l’assassinat de Martin Hounga a provoqué une colère généralisée au sein de la population, poussant la direction générale de la Police Républicaine à émettre un communiqué pour apaiser la situation. Dans ce communiqué, la police a justifié cet acte en prétendant qu’il s’agissait d’une opération de lutte contre le grand banditisme dans la localité.

Cette explication suscite de nombreuses questions. Pourquoi considère-t-on maintenant que le simple fait de se déplacer à deux sur une moto-taxi la nuit, sans armes apparentes, relève du grand banditisme ? Pourquoi deux policiers à moto ont-ils été mobilisés pour intervenir dans une situation supposée de braquage ?, s’interroge l’organisation non gouvernementale.

L’Ong Bénin Diaspora Assistance, dans sa déclaration, condamne fermement le fait que la même police responsable de l’assassinat de Martin Hounga, désignée pour mener l’enquête. Cette situation soulève des préoccupations quant à l’intégrité et à l’impartialité du rapport attendu des investigations, étant donné que le même procureur chargé du dossier le renverra probablement à la police, créant ainsi un conflit d’intérêts manifeste.

Pour illustrer cette préoccupation, l’Ong a cité plusieurs exemples «d’exécutions extrajudiciaires» perpétrées par la Police Républicaine, démontrant un modus operandi de dissimulation de leurs crimes à travers l’utilisation de fusils de chasse. Ces exemples renvoient à «l’assassinat» de Yokossi Florent en 2020, ainsi que celui de Houndjo Sartunin en 2022, toutes deux victimes de violences policières.

Le jeune Martin Hounga, fauché dans la fleur de l’âge

Appel à une enquête indépendante

Face à ces événements tragiques et à l’impunité apparente dont bénéficieraient des forces de police, l’Ong Bénin Diaspora Assistance appelle le président de la République, Patrice Talon, à ouvrir une enquête indépendante sur ces graves violations des droits humains qui ont caractérisé la police depuis 2019 sous sa gouvernance. L »Ong demande que toute la lumière soit faite sur chaque cas et que justice soit rendue aux victimes.

Dans un contexte de contestation croissante et de demandes de justice, l’Ong Bénin Diaspora Assistance s’engage à prendre toutes les mesures nécessaires pour que la vérité sur l’assassinat de Martin Hounga soit établie. La situation exige une action immédiate pour garantir la sécurité et les droits de tous les citoyens béninois.

Articles Similaires

Guy MITOKPE, six mois après son départ de R.E./ »Je me suis vu dans l’obligation de rompre les amarres… »

Joseph Perzo

Guinée : vers un dialogue inclusif pour apaiser le climat politique ?

La dépêche Info

Semaine  l’Afrique des Solutions (SAS) 2023/Célébrer la créativité et les solutions innovantes « Made in Africa »

Joseph Perzo

Laissez un commentaire