La Depeche
Afrique Bénin Société

Communiqué/La CG/RBD soutient les AME et les 305 enseignants radiés

Dans un communiqué Fait à Paris en date du 20 août 2022, La Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora-canal historique (CG/RBD c.h.), juge intolérable ce mode d’exploitation de la force de travail érigé en système par la gouvernance Talon pour «asservir» un groupe de travailleurs. Selon le communiqué, «Ce mode d’exploitation cible une catégorie d’enseignants abusivement appelés Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) qui, malgré leurs énormes charges de travail, ne perçoivent qu’un salaire de misère, 9 mois sur 12. Cela veut simplement dire qu’ils n’ont pas de salaire pendant les vacances scolaires, ni de primes de rentrée à l’image de leurs collègues agents permanents et contractuels de l’Etat et ce dans un Bénin où la cherté de la vie et la faim tenaillent les populations». «C’est intolérable !» s’exclame l’organisation.

COMMUNIQUE

Message de soutien et de félicitations aux enseignants du Bénin après le succès de leur meeting de protestation du mercredi 17/08/2022 à la bourse du travail de Cotonou contre le sort réservé les AME et aux 305 enseignants radiés

Depuis l’avènement du régime de la Rupture au Bénin, les conditions de vie et de travail des travailleurs en général et en particulier des enseignants, ne cessent de se dégrader. En cause, la mise en place d’un mode d’exploitation de la force de travail plus asservissant de ces derniers par le Président Patrice Talon et son gouvernement. Ce mode d’exploitation cible une catégorie d’enseignants abusivement appelés Aspirants au Métier d’Enseignant (AME) qui, malgré leurs énormes charges de travail, ne perçoivent qu’un salaire de misère 9 mois sur 12. Cela veut simplement dire qu’ils n’ont pas de salaire pendant les vacances scolaires, ni de primes de rentrée à l’image de leurs collègues agents permanents et contractuels de l’Etat et ce dans un Bénin où la cherté de la vie et la faim tenaillent les populations. C’est intolérable !

A ces AME marginalisés, il faut ajouter le cas des 305 autres enseignants qualifiés (113 au primaire et 192 au secondaire) injustement radiés par Patrice Talon depuis 3 ans à cause de leur refus de participer à une évaluation arbitraire et illégale. En plus de leur radiation, le gouvernement a confisqué jusqu’à ce jour tous les avantages financiers découlant de leurs qualifications professionnelles à la date de leur radiation alors que les enseignants ayant échoué à cette même évaluation continuent d’enseigner sans aucun programme de perfectionnement et de formation jusqu’à ce jour. Et malgré les différents cris de détresse de ces derniers, le gouvernement reste sourd à leurs revendications. C’est révoltant et inhumain !

C’est cette situation illégale, illégitime et inhumaine que la FéSEN/CSTB, appuyée par la CSTB et tous les travailleurs des autres secteurs publics et privés, dénonce et condamne avec véhémence. 

Et c’est avec émotion et fierté que la diaspora béninoise a suivi le déroulé de votre meeting à la Bourse du Travail ce mercredi 17 août 2022.

Vos revendications sont justes et légitimes. Votre combat va au-delà de vos intérêts sectoriels. Il concerne l’avenir de l’éducation et de la formation de la jeunesse béninoise, l’avenir du Bénin tout entier.

C’est pourquoi, la Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora canal historique: (CG/RBD c. h.) vous félicite pour votre courage, votre détermination, votre combativité et votre dévouement au service de l’école béninoise.

Elle vous soutient pour tout ce que vous faites pour la défense de l’école béninoise en déperdition, pour les libertés syndicales en général et pour l’amélioration de vos conditions de vie et de travail qui passent par vos justes revendications conséquentes qui sont :

1- Le payement des salaires des trois (03) mois de vacances aux AME ;

2- Leur recrutement comme agents de l’Etat bénéficiant des mêmes droits que tous les autres agents de l’Etat ;

3- La réintégration de tous les AME dont les contrats ont été rompus du fait de leur mouvement de protestation ;

4- La réintégration des 305 enseignants radiés pour fait de boycott de l’évaluation diagnostique, le payement de leur dû découlant de leur avancement, reclassement et rappels avant leur radiation en septembre 2019 ;

5- La résolution de tous les autres problèmes des AME et des 305 enseignants radiés.

Fait à Paris le 20 août 2022

La Coordination Générale de la Résistance Béninoise dans la Diaspora

(CG/RBD c. h.)

Articles Similaires

Police Républicaine/Après la fusion, la confusion

Joseph Perzo

Afrique du Sud: attente des résultats d’autopsie après la mort de 21 jeunes dans un bar informel

admin

Malawi : 12 condamnés, dont un prêtre, pour le meurtre d’un albinos

admin

Laissez un commentaire