La Depeche
Afrique Monde Société

Semaine  l’Afrique des Solutions (SAS) 2023/Célébrer la créativité et les solutions innovantes « Made in Africa »

Du 23 au 28 octobre 2023 se tiendra dans la capitale française Paris, un événement majeur qui va projeter sous les feux de la rampe, cette Afrique qui positive, cette Afrique qui gagne. «l’Afrique des Solutions » (SAS), est une initiative du portail, www.notrevoix.info, un média d’analyse et de diffusion de solutions, 100% constructif, devenu incontournable dans l’espace médiatique international. Pendant une semaine, une multitude d’acteurs de solutions à divers niveaux  se retrouveront autour d’initiatives concrètes – économiques, sociales, écologiques, sanitaires – et inspirantes, qui témoignent du potentiel créatif du Continent Noir. C’est aussi un lieu privilégié où se côtoient inspiration et action pour magnifier la créativité et les solutions innovantes «Made in Africa». Cette première édition l’Afrique des Solutions est porteuses de grandes perspectives et oppose à l’Afro-pessimisme ambiant, l’optimisme réaliste.

La «Semaine l’Afrique des Solutions», un imparable antidote à l’Afro-pessimisme ambiant.

L’Afro-pessimisme est une tendance à voir l’Afrique sous un jour négatif, en se concentrant sur les problèmes économiques, sociaux et politiques que connaît le continent, entre autres, la guerre, la maladie, l’insécurité, la famine, la pauvreté, l’instabilité, le chômage, la dette, le terrorisme, les coups d’Etat, la corruption… Bien que ces problèmes soient réels et doivent être pris au sérieux, il est également important de reconnaître les progrès et les réalisations qui ont été accomplis et se réalisent au quotidien en Afrique.

Pour contrer l’Afro-pessimisme ambiant, il existe un antidote imparable: l’optimisme réaliste qui fonde d’ailleurs l’initiative, La «Semaine l’Afrique des Solutions». L’optimisme réaliste est une approche qui reconnaît les problèmes et les défis auxquels sont confrontés les pays africains, mais qui se concentre également et surtout sur les progrès qui ont été réalisés et sur les opportunités qui existent et projettent une heureuse passerelle sur l’avenir. L’optimisme réaliste est donc basé sur des faits concrets et sur des données statistiques, plutôt que sur des préjugés et des stéréotypes négatifs.

L’optimisme réaliste reste un antidote imparable à l’Afro-pessimisme ambiant. En se concentrant sur les progrès et les réalisations qui ont été accomplis en Afrique, l’optimisme réaliste peut aider à encourager les initiatives et solutions innovantes venues d’Afrique et de sa Diaspora à poursuivre sur cette voie positive, tout en changeant la perception négative qui est parfois projetée du continent afin d’encourager les investissements et les partenariats avec l’Afrique.

Sur le continent, il n’y a pas que des problèmes. Il y a aussi des solutions innovantes, constructives et dynamiques. Elles contribuent à la création d’une société inspirante, solidaire et durable, et le font avancer. Malheureusement, très peu de places leur sont accordées.

Des Africains, vivant en Afrique et dans la Diaspora, sont de plus en plus impliqués dans la création, l’innovation, l’entrepreneuriat et la production de solutions pour répondre aux défis auxquels le continent est confronté. Ces filles et fils d’Afrique sont engagés dans une variété de domaines, allant de la technologie, de la santé, de l’éducation, de l’agriculture à la culture et aux arts…

Ces innovateurs africains ont su exploiter leur créativité pour des solutions novatrices qui répondent aux besoins de leurs communautés. Par exemple, des start-ups technologiques ont développé des applications mobiles pour faciliter l’accès aux soins de santé, à l’éducation et à la finance dans les régions les plus reculées du continent.

En outre, des initiatives communautaires ont vu le jour pour promouvoir le développement durable, la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Des entrepreneurs sociaux ont lancé des entreprises à impact social, en gagnant des emplois et en offrant des solutions durables à des problèmes tels que la pauvreté, l’accès à l’eau potable et à l’électricité.

Ces actions positives ont donné une reconnaissance, car elles ont un impact significatif sur la vie des communautés africaines. Les innovateurs africains sont des agents de changement qui apportent des solutions concrètes à des problèmes complexes. Ils contribuent au bien commun et inspirent d’autres personnes à suivre leur exemple.

En somme, il est important de mettre en lumière les réalisations des Africains qui créent, osent, inventent, fabriquent, produisent, innovent et entreprennent dans divers domaines. En reconnaissant leur travail et en les soutenant, on peut aider à renforcer leur impact et à promouvoir une Afrique plus dynamique et prospère.

Il est temps de valoriser ces nombreuses initiatives pour bâtir l’Afrique des Solutions! D’où la «semaine l’Afrique des Solutions » (SAS), là où tout devient possible !

Dédiée aux rédactions, journalistes et entrepreneurs innovants, cette première édition de la « Semaine l’Afrique des Solutions » (SAS) se déroulera en hybride, en présentiel et en digital avec pour cibles :

Médias; journalistes; entrepreneurs innovants et durables; élus; décideurs; banques d’affaires; investisseurs; institutions financières; auteurs; universitaires; chercheurs; artisans; bloggeurs; influenceurs; artistes; professionnels du monde de la santé, de la culture, éducatif, agricole, de la cuisine, de l’art, de la mode, du patrimoine; organisations continentales et internationales traitant des questions liées au développement, au climat, à l’éducation, à la santé, à la culture, à la science, aux langues, à l’entrepreneuriat innovant, social et durable, aux nouvelles technologies, à la presse, etc.

 – RÉVÉLER ET VALORISER les reportages et initiatives constructifs, mais aussi les rédactions, journalistes et entrepreneurs qui s’engagent, imaginent et mettent en place des solutions uniques

– HONORER les acteurs de solutions innovantes qui façonnent l’Afrique de demain

– PROMOUVOIR le savoir-faire entrepreneurial africain et susciter des vocations : donner envie d’agir, de faire, de s’engager, d’entreprendre et de réussir au plus grand nombre

– PROMOUVOIR une Afrique d’excellence et de solutions

– RECRÉER de la confiance dans l’information

Durant 6 jours, il sera question à Paris, plus précisément (Les Pyramides Port-Marly Congrès) de :

• FAIRE des médias et journalistes, des accélérateurs de solutions innovantes et durables ;

• RENFORCER les capacités des rédactions, journalistes et entrepreneurs : Former une génération d’acteurs de solutions ;

• PROMOUVOIR un leadership exemplaire, inspirant et visionnaire ;

• FORMULER des résolutions et recommandations pertinentes aux acteurs de solutions pour bâtir et renforcer l’Afrique des Solutions.

Avec pour thème principal « L’Afrique de demain : le rôle positif des acteurs de solutions » la « Semaine l’Afrique des Solutions » réunira au total:

30 conférenciers, experts et formateurs notables; 04 formations : 200 journalistes, 200 entrepreneurs innovants et durables, 100 jeunes; 50 exposants uniques; 700 journalistes et médias mobilisés; 50 personnalités élevées au rang d’Ambassadeurs Africains de Solutions : Médailles d’honneur;

26 conférences; 01 soirée de gala pour célébrer, promouvoir et faire progresser l’innovation et une presse de solutions en Afrique; 05 grandes récompenses; 01 défilé de mode créatif ; 01 magazine 100% constructif; 01 livre inspirant; 01Web Tv 100% solutions; 4.000 visiteurs en présentiel et 4.000.000 touchés en ligne, et ce, grâce aux méga-influenceurs et macro-influenceurs associés à l’événement, etc.

ENCADRE ——————

L’AGENDA DES ACTIVITES PREVUES

Des émissions, débats et reportages constructifs

• Une diversité d’acteurs de solutions qui pensent et agissent pour améliorer nos vies, notre économie, notre environnement

• Des journalistes et médias qui se mobilisent

• Des formations professionnelles (Pédagogie innovante, apprentissage par la pratique) :

Fondamentaux du journalisme – Journalisme de solutions (200 journalistes) – Entrepreneuriat innovant, social et durable (200 entrepreneurs) – Education aux médias et à l’information (100 jeunes) : sanctionnées par une attestation

• Le salon de l’innovation sociale et de la créativité :

– Exposition des solutions innovantes africaines

– Echanges entre porteurs de solutions, investisseurs, institutions financières et banques d’affaires pour créer du lien et faciliter le financement et le développement des projets innovants

– Défilé de mode créatif pour valoriser le patrimoine textile africain, notamment le pagne tissé

• Des débats et discussions autour du thème principal et des sous-thèmes, des moments d’échanges exclusifs.

Autres activités :

• La présentation et la dédicace du livre sur les entrepreneurs qui bâtissent l’avenir de l’Afrique. Ce livre mettra en lumière, chaque année, un certain nombre d’initiatives innovantes, dynamiques, constructives et d’impact positif qui font bouger le continent.

• La cérémonie de récompenses des meilleures solutions innovantes africaines, dénommée « Best African Solutions », la plus grande distinction africaine en cette matière.

Les « Best African Solutions » visent à récompenser les citoyens africains porteurs de solutions innovantes et de connaissances à impact positif. Les récompenses seront décernées aux projets et aux personnes qui contribuent au développement humain durable de l’Afrique. C’est une célébration de l’excellence africaine, en mettant à l’honneur leurs idées et leurs talents.

Elles seront décernées au cours de la « Semaine l’Afrique des Solutions », à la faveur d’une prestigieuse cérémonie. Un jury, composé d’éminents experts et spécialistes de renommée internationale, aura la charge de choisir les lauréats méritants, sur la base de critères très rigoureux et dans la totale transparence.

Cinq (5) prix à décerner

1- Prix L’Afrique des Solutions

Récompense un journaliste innovateur dont les articles constructifs sur des problèmes de société, économiques, sociaux et écologiques contribuent au rayonnement et au développement humain durable de l’Afrique (prix principal). Pratiquant le journalisme de solutions exigeant et efficace, ses sujets sont traités sous l’angle « problème+solution+impact+regard critique sur l’impact » et donne envie d’agir au plus grand nombre :

* Explication du problème et de ses causes (mise en contexte) * Présentation d’une réponse au problème (initiative)

* Narration du processus de résolution du problème, du « comment on a fait » (processus de résolution)

* Présentation des résultats générés par la réponse à date (impact)

* Présentation et explication des limites de la réponse (regard critique)

2- Prix Notre Voix

Récompense un média qui diffuse des connaissances à impact positif et valorise les initiatives porteuses de solutions. Ses initiatives et engagements sont en faveur du bien commun. Ses méthodes éditoriales et managériales sont innovantes.

3- Grand Prix

Récompense l’initiative inspirante et innovante qui aura manifesté le plus de singularité ou d’esprit de recherche. Son impact positif est palpable, mesurable qualitativement et quantitativement. Elle est la solution unique et originale à un problème social, économique, sociétal, environnemental, sanitaire, éducatif et culturel. C’est le prix de l’innovation et de la créativité dédié aux créateurs de solutions innovantes (entrepreneurs).

4- Prix Spécial

Récompense un grand dirigeant d’entreprise visionnaire ou une personnalité publique inspirante dont les activités contribuent à bâtir l’Afrique des Solutions.

5- Prix Meilleure Ville des Solutions

Récompense une ville africaine d’au moins 100 000 habitants, qui s’est montrée à la pointe dans le domaine de la créativité et de la durabilité environnementale, sociale et économique. Le processus de sélection est très strict. La ville doit présenter de nombreux faits, chiffres et données dans plusieurs domaines : facilités pour encourager l’innovation et la créativité, valorisation des initiatives porteuses de solutions, présence des industries de pointe, climat des affaires favorable, gestion de l’eau et des déchets, qualité de l’air, biodiversité, changement climatique, performance énergétique, etc.)

En plus, des activités énumérées ci-dessus,

Il y aura également, la publication du magazine « L’Afrique des Solutions »

Ce magazine spécialisé sera entièrement réalisé par les journalistes africains formés au journalisme de solutions lors de la Semaine. Imprimé à 15.000 exemplaires et distribué en Afrique et dans le monde, il sera publié chaque année, en versions française et anglaise. La formation des journalistes sera donc théorique et pratique;

• La création du Centre Africain des Journalistes de Solutions (CAJS);

• La création du Centre Africain des acteurs de Solutions Innovantes et Durables (CASID);

• Le lancement officiel de la web télévision AS News (Africa Solutions News)

Et pour joindre l’utile à l’agréable, les participants auront la chance de suivre une prestation artistique inédite.

– rien que de la musique constructive : à impact positif, qui donne envie d’agir, valorise une Afrique positive et gagnante, qui inspire la créativité et motive !

A préciser que le média Notre Voix », qui pilote la « Semaine l’Afrique des Solutions » (SAS) est un média d’analyse et de diffusion de solutions, 100% constructif.

Animé par des professionnels des médias, diplômés de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ- Paris), de l’Ecole Supérieure des Technologies Créatives (Doranco-Paris) et de Sciences Po, « Notre Voix » montre une orientation très claire en faveur du journalisme sérieux et honnête sur des initiatives positives et crédibles. Créé le 21 octobre 2002, il donne une vision différente à travers des reportages, enquêtes, interviews, dossiers thématiques… exclusifs. Basé à Paris, il a une portée africaine et internationale.

Pourquoi le journalisme de solutions ? Face aux défis du 21ème siècle, de plus en plus nombreux et complexes, une nouvelle méthode de diffusion de l’information s’impose. L’objectif est d’apporter des réponses concrètes et concluantes aux problèmes de société, économiques, environnementaux, sociétaux, éducatifs, sanitaires, etc. Il s’agit d’aller au-delà de l’information pour favoriser une dynamique constructive sur lesdits problèmes : diffuser des connaissances à impact positif et redonner confiance aux citoyens en renforçant leurs liens avec les médias.

Articles Similaires

Communiqué/La CG/RBD soutient les AME et les 305 enseignants radiés

Joseph Perzo

Bénin/Des journalistes accusés de terrorisme ou de djihadisme : Le cas de Damilola Ayeni

Joseph Perzo

Bénin/L’essence de contrebande: un fléau aux conséquences dévastatrices

Joseph Perzo

Laissez un commentaire