La Depeche
Afrique Bénin Société

Mouvement citoyen contre la cherté de l’internet/ »1gb FAVI », pas une faveur

Au Bénin, les consommateurs des services Gsm se plaignent depuis des années de la cherté des produits en général et plus spécifiquement des forfaits internet proposés par les réseaux de téléphonie mobile, dont MTN et MOOV. Malgré les plaintes répétées, la qualité des services laissent à désirer ainsi que les tarifs de cession des fournisseurs d’accès qui ne cessent d’augmenter, plongeant davantage les consommateurs béninois dans une situation d’extrême difficulté. L’opération « 1gb FAVI » n’est pas une faveur, c’est une exigence.

Alors que la technologie continue d’évoluer à un rythme sans précédent, l’accès à Internet est devenu un service essentiel dont presque tout le monde a besoin. Cela a conduit à une demande accrue de services de données Internet dans le monde entier, y compris au Bénin. Cependant, malgré la demande croissante, le coût des services de données Internet offerts par MTN et MOOV Bénin est resté extrêmement élevé, laissant le conspmmateur indigné et frustré. L’opération «1gb FAVI», – autrement, 1 Gigabit de données à 500 F CFA –  qui a été déclenchée depuis quelques jours rappelle si besoin en est, le ras-le-bol des consommateurs. Cependant, force est de constater que cette énième revendication des Béninois n’a pas encore produit les résultats escomptés. Contrairement à certains pays d’Afrique où la baisse des prix a été constatée, les Béninois sont toujours confrontés à des tarifs prohibitifs qui grèvent leur budget.

Il est important de souligner que les grands noms d’artistes ou influenceurs ne parlent pas de cette situation au Bénin, car ils ont des intérêts à défendre ou craignent de perdre des contrats. Ce qui n’est pas le cas dans les pays voisins comme la Côte d’Ivoire, où les artistes sont soudés et défendent les intérêts de la population.

La taxation des forfaits par les réseaux mobiles ne fait qu’aggraver la situation pour les consommateurs. Cela affecte également les étudiants et les entrepreneurs, qui ont besoin d’une connexion internet de qualité pour mener à bien leurs activités. Au lieu d’une flexibilité tarifaire, on assiste à une pressurisation permanente de la bourse des consommateurs.

Les opérateurs de téléphonie mobile MTN, Moov et Celtis, au ban des accusés

Au Bénin, les fournisseurs d’accès font l’objet d’une forte controverse en raison des forfaits internet très chers qu’ils facturent aux utilisateurs. Cette situation est devenue un sujet de préoccupation pour les Béninois, qui se plaignent depuis des mois de la hausse des coûts des forfaits internet proposés par ces opérateurs.

De nombreux Béninois ont exprimé leur colère face à cette situation, mais jusqu’à présent, les opérateurs de téléphonie mobile ont fait la sourde oreille et n’ont pas pris de mesures pour réduire les tarifs élevés. Les artistes et influenceurs du pays sont également restés silencieux, sans prendre la parole pour défendre cette cause.

Cette situation est d’autant plus préoccupante que d’autres pays africains proposent des forfaits internet à des coûts nettement inférieurs, sans pour autant que les utilisateurs ne se plaignent. Des artistes et influenceurs d’autres pays africains ont même pris position contre les tarifs élevés proposés par les opérateurs de téléphonie mobile, mais dans le cas du Bénin, rien n’a été fait pour remédier à la situation.

L’initiative «1GB FAVI», lancée sur les réseaux sociaux pour dénoncer la situation, n’a pas encore abouti à des résultats concrets. Cette initiative vise à réduire les coûts des forfaits internet proposés par les opérateurs de téléphonie mobile au Bénin, mais pour l’instant, elle n’a pas été prise en compte par les opérateurs.

Il est important de noter que les coûts élevés des forfaits internet ont un impact négatif sur l’économie du pays. En effet, de nombreuses entreprises utilisent internet pour leurs activités quotidiennes, et les coûts élevés des forfaits peuvent affecter leur rentabilité. De plus, les étudiants et les chercheurs, qui ont besoin d’internet pour accéder à des informations, sont également touchés par cette situation.

Cherté des forfaits internet au Bénin, un frein au développement

En somme, la cherté des forfaits internet au Bénin constitue un frein pour le développement du pays. Les secteurs d’activités tels que l’éducation, la santé, l’économie numérique, entre autres, en sont les premiers touchés. Malgré cela, l’ARCEP, l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et de la Poste, ne réagit toujours pas ou semble complaisante.

Il est temps que les autorités compétentes prennent des mesures concrètes pour répondre aux revendications des consommateurs Béninois en matière de connectivité internet. Il est impératif de mettre en place des politiques qui favorisent une concurrence saine entre les différents opérateurs pour que les prix soient accessibles à tous les citoyens.

La cherté des forfaits internet au Bénin est un véritable obstacle à la croissance et au développement du pays. Il est temps de passer à l’action pour trouver des solutions durables à ce problème. Les autorités doivent prendre leurs responsabilités et œuvrer pour améliorer la connectivité internet du pays, au bénéfice de tous les consommateurs.

Frantz Axel Messana

Articles Similaires

Société/Deuxième édition de la Semaine l’Afrique des Solutions (SAS) : Un événement majeur pour l’innovation et le développement durable en Afrique

La dépêche Info

Musique/ ISACCO, une passion dévorante

Joseph Perzo

Interminable stage à la police républicaine/ Policiers quadragénaires et quinquagénaires en marche commando

Joseph Perzo

Laissez un commentaire