La Depeche
Afrique Bénin Société

Mise en garde du procureur près le Tribunal d’Abomey-Calavi/Les médias sans existence légale, visés

Le procureur de la République près le Tribunal d’Abomey-Calavi dresse le «constat de la recrudescence sur les réseaux sociaux, de parution de journaux et écrits périodiques sans existence légale et sans que les promoteurs n’aient souscrit aux formalités administratives y relatives» «En tout état de cause, les officiers de police judiciaire ont été instruits avec l’appui des structures faitières des médias aux fins d’interpeller et d’appréhender les auteurs de ces faits répréhensibles» conclut sentencieusement le document signé du procure de la République, Albert KODJO. Lire…

A travers un communiqué en date du 02 Août 2023, le procureur de la République près le Tribunal d’Abomey-Calavi dresse le «constat de la recrudescence sur les réseaux sociaux, de parution de journaux et écrits périodiques sans existence légale et sans que les promoteurs n’aient souscrit aux formalités administratives y relatives». Mieux renseigne le communiqué, «il s’observe dans les médias, l’intervention d’individus ne remplissant pas les conditions régulières d’exercice de la profession, toute chose qui sème la confusion et obstrue les actes de poursuite». Relevant du département de l’Atlantique, Abomey-Calavi est une importante commune du sud du Bénin. Située à environ 18 kilomètres au Nord de Cotonou, Abomey-Calavi est la deuxième commune la plus peuplée du Bénin (700 000 habitants), juste après Cotonou. C’est une ville à statut particulier où plusieurs médias sont domiciliés  y exercent. Au regard des faits relevés par les juridictions de cette commune, «le parquet près le tribunal de première instance invite tous les promoteurs des organes de presse sans existence légale de son ressort à cesser immédiatement dès diffusion du présent communiqué leurs activités et à se conformer aux dispositions de la loi», annonce le communiqué. Auquel cas, «En tout état de cause, les officiers de police judiciaire ont été instruits avec l’appui des structures faitières des médias aux fins d’interpeller et d’appréhender les auteurs de ces faits répréhensibles» conclut sentencieusement le document signé du procure de la République, Albert KODJO.

Articles Similaires

Souveraineté monétaire en Afrique de l’Ouest/Le piège de la France néo-coloniale… (Selon Guy Mitokpe)

Joseph Perzo

20 ans après: Le Protocole de Maputo/avancées, faiblesses et perspectives

Joseph Perzo

Police Républicaine/Après la fusion, la confusion

Joseph Perzo

Laissez un commentaire