La Depeche
Afrique Bénin Société

Bénin/Décès du jeune Martin Hounga: La hiérarchie policière réagit enfin

Suite au décès du jeune Martin Hounga âgé de 18 ans, abattu par la police Républicaine, et réponse à la vague d’indignation qui en a suivi, la hiérarchie de la police sort enfin de son long silence au travers d’un communiqué. Il ressort de ce communiqué que la mort du jeune homme Hounga serait la résultante collatérale d’une opération dans la localité de Hêvié. Opération au cours de laquelle « un citoyen a perdu la vie» La Police République qualifie l’ «événement » de «tragique» et «…reste sensible à l’émotion ressentie par la population. Elle tient avant tout à exprimer ses plus sincères condoléances aux proches et particulièrement à la famille éplorée… et reste déterminée à faire toute la lumière sur les circonstances exactes de cet événement».

À la suite du décès tragique de Martin Hounga, abattu par les forces de la Police Républicaine, et face à l’onde d’indignation qui a submergé l’opinion publique, la hiérarchie policière a enfin brisé son mutisme par le biais d’un communiqué officiel. Ce communiqué lève un coin de voilà sur la disparition du jeune homme, suggérant qu’il aurait été la victime involontaire d’une opération menée dans la localité de Hêvié. Une opération lors de laquelle, comme l’indique le communiqué, « un citoyen a perdu la vie. » Sans l’avoir la mentionnée textuellement, une bavure policière semble transparaitre à travers son contenu.

La Police Républicaine, dans une manifestation d’empathie, qualifie cet événement de « tragique » et exprime son attention à la vague d’indignation suscitée par cette nouvelle tragédie. Elle tient avant tout à adresser ses plus sincères condoléances aux proches de la victime, et en particulier à sa famille endeuillée. La hiérarchie policière réaffirme avec fermeté son engagement à faire toute la lumière sur les détails précis entourant ce drame.

Le communiqué de la Police Républicaine renseigne que le Procureur de la République près le tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi ainsi que l’Inspecteur technique de la Police Républicaine ont été saisis pour mener respectivement des enquêtes judiciaire et administrative. Quant au corps de la victime, il a été confié à la morgue de l’hôpital de la zone de Ouidah, conformément aux directives de l’autorité judiciaire. Ce communiqué de la police appelle à la patience et au calme dans l’attente des résultats de ces investigations et souligne l’importance cruciale de la recherche de la vérité. (Lire la réaction de la police)…

Le patron de la Police Républicaine

COMMUNIQUÉ DE LA POLICE RÉPUBLICAINE

Dans le cadre de la protection des personnes et des biens, la Police républicaine mène régulièrement des opérations de lutte contre le grand banditisme dans les villes et campagnes. C’est dans ce cadre que dans la nuit du lundi 04 au mardi 05 septembre 2023, le commissariat de l’arrondissement de Hêvié, sur renseignements, a mené une opération dans sa circonscription de compétence. Au cours de ladite opération, un citoyen a perdu la vie.

Face à cet événement tragique, la Police républicaine reste sensible à l’émotion ressentie par la population. Elle tient avant tout à exprimer ses plus sincères condoléances aux proches et particulièrement à la famille éplorée. De même, elle vient par la présente rassurer l’opinion publique que cette affaire préoccupe la hiérarchie policière qui reste déterminée à faire toute la lumière sur les circonstances exactes de cet événement.

Subséquemment, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi ainsi que l’Inspecteur technique de la Police républicaine sont saisis pour diligenter respectivement l’enquête judiciaire et celle administrative. Ces enquêtes ouvertes, s’effectuent de façon rigoureuse et approfondie. Le corps a été déposé à la morgue de l’hôpital de zone de Ouidah conformément aux instructions de l’autorité judiciaire. Aussi l’Institution    invite-t-elle les populations à la patience et au calme au cours de cette phase d’investigations nécessaire à la manifestation de la vérité.

Au regard de tout ce qui précède, la Police républicaine réitère son attachement à l’exécution de ses missions de protection des personnes et des biens puis d’ordre public dans le respect des lois et règlements de la République ainsi que des droits humains.

Cotonou, le 12 septembre 2023

Articles Similaires

Assemblée Générale extraordinaire du Cnpa-Bénin/Cinq résolutions pour le gouvernail du patronat

Joseph Perzo

Communiqué/La CG/RBD soutient les AME et les 305 enseignants radiés

Joseph Perzo

MEDIAS/DECLARATION DU FORUM AFRICAIN DES JOURNALISTES ET PATRONS DE MEDIAS

Joseph Perzo

Laissez un commentaire