La Depeche
Bénin Politique Société

A l’orée de 2023/«Bonne année mes ami-e-s. Vous me manquez»

(Message de Frédéric Joël  Aïvo à ses compatriotes)

Depuis sa cellule où il séjourne, Frédéric Joël Aïvo, l’opposant béninois et professeur de droit constitutionnel adresse un message de cœur à ses compatriotes et ami-e-s de tous horizons. Incarcéré depuis le 16 avril 2021, le candidat «invalidé» à la présidentielle d’avril 2021 et condamné depuis le mardi 7 décembre à 10 ans de prison dit ceci : «Bonne année mes ami-e-s. Vous me manquez et il me tarde de vous regarder de nouveau dans les yeux». Lire la missive de Frédéric Joël Aïvo.

Mes chers compatriotes,

Cher-e-s ami-e-s,

Ça y est, nous y voilà.

Je prie de toutes mes forces l’Éternel d’exaucer notre vœu commun pour 2023 : L’apaisement de notre pays et la concorde entre les citoyens malgré nos différences.

À chacun d’entre vous, au Bénin comme à l’étranger, je vous renouvelle ma gratitude pour vos prières, votre soutien fraternel et pour l’attention constante dont vous me couvrez dans ces circonstances.

Bonne année mes ami-e-s. Vous me manquez et il me tarde de vous regarder de nouveau dans les yeux.

Si loin, si proche…

Bonne et heureuse année à vous tous.

Frédéric Joël AÏVO

Articles Similaires

Coronavirus en Afrique : Maroc, Bénin, Côte d’Ivoire… Ils imposent le port du masque

La dépêche Info

Police Républicaine/Après la fusion, la confusion

Joseph Perzo

Restitution des œuvres d’Abomey au Bénin : histoire d’un long processus

La dépêche Info

Laissez un commentaire