La Depeche
Afrique Bénin Interviews Société

Bénin: Amik Auto Services & Divers/Assurer la sécurité des véhicules et des personnes

Le pneu est un élément essentiel de la voiture. Le pneu assure la stabilité de la trajectoire du véhicule sur tous types de revêtements (goudron, terre, cailloux, pavés, ciment…) et selon toutes les conditions météorologiques (chaleur, pluie, vent…). Les roues d’une voiture sont la partie du véhicule en contact avec la route. La stabilité de la trajectoire est essentiellement apportée par la pression des pneus. Et c’est ici qu’intervient l’expertise de El Hadj Oloubo Amoussa Ikililou, grand spécialiste de l’équilibrage de véhicules, fondateur de l’entreprise «AMIK AUTO SERVICE ET DIVERS».

Comment êtes-vous devenu spécialiste de l’équilibrage des véhicules ?

Tout est parti des années 1977 quand El Hadj Feu Kadiri Mamoudou AYÉLABOLA m’a amené en Côte d’ivoire comme apprenti.

Quelles sont les principales marques de pneus que vous proposez à vos clients?

Au Bénin, la plupart des gens utilisent des pneus usagers venus de l’Europe. Dans le milieu où je suis, il y en a qui maîtrisent parfaitement les pneus. Donc, quand ils vont en Europe, ils choisissent de bons pneus. Ils nous amènent ça ici et nous faisons le montage. Quand on voit d’autres qui sont défaillants, nous leur disons cela et ils s’en vont changer. Nous sommes là pour la sécurité des véhicules et des clients. Nous veillons donc à ce que les pneus qui vont être placés en bas des véhicules des usagers soient des pneus de qualité.

Il y a une manière de choisir ses pneus.

Comment déterminez-vous quel type de pneu est le plus adapté pour un véhicule particulier ?

On détermine le pneu le plus adapté par rapport à l’année. On ne peut pas comparer un pneu de 2005 à celui de 2016. La différence est claire. Le pneu de 2016 aura plus de jus que celui de 2005.

Comment travaillez-vous à satisfaire les demandes et les besoins spécifiques de vos clients en matière d’équilibrage?

Quand les clients arrivent, on contrôle les pneus. Nous leur montrons ce qui ne va pas.

Notre rôle, c’est de les amener à faire tout ce qu’on doit faire sur un véhicule. Nous conseillons aux clients dès qu’ils changent les pneus, de faire l’équilibrage des roues. C’est très important.

Il y en a qui prennent la voie et roulent seulement. Lorsque que vous prenez la route et vous lancez à 60, 80, 100, ou 120, et que le véhicule commence à trembler, vous venez d’abord chez le spécialiste. Il contrôle si les pneus sont en bon état. Si les pneus sont en bon état, il vous fait faire l’équilibrage. Vous êtes satisfait quand vous sortez de là.

En vérifiant les choses, le technicien peut aussi vous trouver autres défauts. Ainsi, vous allez partir vers les mécaniciens pour réparer cela.

Expliquez-nous les différentes étapes du processus d’équilibrage des pneus depuis le diagnostic jusqu’à la réparation ou le remplacement ?

Dès que vous changez les pneus, il faut équilibrer. Après l’équilibrage, nous voyons le parallélisme. Nous ne faisons pas le parallélisme lorsque nous constatons un jeu. Nous renvoyons le client vers le mécanicien. Il va revenir vers nous quand il aura fini avec le jeu que nous avons détecté, pour qu’on puisse reprendre le parallélisme. C’est ainsi que se présente le processus d’équilibrage, de parallélisme et d’alignement arrière.

L’entrée principale des ateliers à Akpakpa

Quelles sont les erreurs les plus courantes que les gens font lorsqu’ils achètent des pneus pour les faire équilibrer ?

Il y a des clients qui ne savent si un pneu est déformé. Il y en a qui ne savent pas que leurs véhicules ont des défauts mécaniques en bas. Quand ils arrivent ici et on va vers la voiture, on constate que les pneus sont déjà déformés.

Face à cette situation, le client s’étonne.

Quand nous soulevons aussi le véhicule et on contrôle le bas, on constate des défauts mécaniques que lui-même ne maîtrise pas.

Il faut que tout soit bien avant nous ne fassions le réglage parce que nous sommes là pour le réglage.

Qu’est-ce-qui distingue votre entreprise des autres ?

C’est la rapidité et l’envie de travailler qui nous distinguent des autres. C’est cette formation que j’ai reçue à Abidjan. C’est ce que j’essaie d’inculquer aux jeunes. Il faut qu’ils aiment ce qu’ils sont venus faire pour qu’ils ne soient pas des patrons fainéants demain.

Nous remarquons tous aujourd’hui que le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Patrice TALON, met un accent particulier sur les filières techniques. Ce sont des filières porteuses d’avenir.

Comment êtes-vous arrivé à bâtir une clientèle fidèle ?

C’est par le travail bien fait. Je ne fais pas de publicité. Quand les clients me demandent si j’ai de carte de visite, je leur dis non, parce qu’effectivement, je n’en ai pas.

Lorsque vous faites bien votre job, c’est votre travail qui fait votre publicité.

Vous pouvez distribuer des milliers de carte et ne rien avoir si votre travail n’est pas bien.

J’ai reçu des clients ici qui m’ont envoyés d’autres clients parce qu’ils ont été satisfaits par mon travail.

Quand je prends l’exemple du système de l’alignement arrière, j’ai réglé cela à plusieurs clients. Ces derniers pensaient que leur problème était ailleurs.

Ce sont ceux-là qui font ma publicité. Parfois, ils poursuivent d’autres véhicules sur la voie et ils les orientent vers moi quand ils constatent un défaut sur le véhicule comme l’alignement arrière.

Et, quand ceux-là viennent ici, ils repartent très satisfaits.

Comment arrivez-vous à gérer les relations avec vos fournisseurs et vos clients?

Ce sont les vendeurs que nous recevons beaucoup. Quand ils voient que nous sommes rapides et soignés, ils préfèrent que leurs clients arrivent ici. Ce sont ceux-là qui nous apprécient ainsi que les clients. Je gère bien les relations avec les fournisseurs et clients.

Comment gérez-vous les retours ou les plaintes des clients ?

Quand un client n’est pas satisfait, nous reprenons le travail. Nul n’est pas parfait, peut-être que nous avons oublié quelque chose qui nous a échappés. Ça peut se corriger en reprenant cela. Je ne reçois pas trop de plaintes de mes clients.

Avez-vous des projets ou des ambitions ?

J’ai tellement de projets et d’ambitions, mais nous sommes limités par les moyens. J’ai envie d’étendre cette entreprise aux autres villes du Bénin, telles que Bohicon, Parakou, Porto-Novo, Lokossa, etc. Nous fonctionnons aujourd’hui sur fonds propres.

Toutes les machines que vous voyez là sont acquises avec nos propres moyens. Nous n’avons d’aide de qui que ce soit.  Je fais tout pour satisfaire tous les jeunes qui travaillent avec moi. Je leur donne les moyens pour qu’ils puissent aimer ce qu’ils font comme métier.  Nous serions très contents si l’Etat nous venait en aide.  En Côte d’ivoire, je constate que l’Etat aide les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Petites et Moyennes Industries (PMI).

Comment faites-vous pour rester en phase des révolutions technologiques ?

Les machines que vous voyez ici tiennent compte de l’évolution technologique. Je suis à la page et je suis les choses comme cela se doit.

Quel message avez-vous à l’endroit de la jeunesse béninoise ?

Je crois que la jeunesse béninoise veut travailler. Il faut qu’on leur donne davantage de moyens.  Ceux que je forme aujourd’hui, je suis sûr que s’ils sont positionnés dans les endroits meilleurs et ils ont les matériels qu’il faut, ils vont travailler. Il faut que les gens nous aident à avancer.  Aucun des jeunes qui  travaillent avec moi, n’a fait le lycée. Leur niveau varie du CE2 au CM2. D’autres n’ont même pas été à l’école. Pourtant, ils maîtrisent parfaitement ce que nous faisons.

Avez-vous un message à l’endroit des autorités ?

J’ai un message particulier à l’endroit du Chef de l’Etat. Je pense que nous pouvons aller loin dans ce que nous sommes entrain de faire avec cet Homme de grande vision. Je sens que la jeunesse veut travailler mais il faut qu’on crée les conditions qui facilitent ce travail. Nous sommes prêts à travailler si l’Etat nous sollicite. Je suis retourné au CM2 mais je fais aujourd’hui ce que je peux faire. Je forme ces jeunes pour qu’ils ne soient pas demain des vagabonds dans la rue. Je suis aussi prêt à accueillir d’autres jeunes et étendre l’entreprise dans d’autres villes de notre pays, si les moyens y sont.

————————- ENCADRE ——————————-

Le pneu est un élément essentiel de la voiture. Le pneu assure la stabilité de la trajectoire du véhicule sur tous types de revêtements (goudron, terre, cailloux, pavés, ciment…) et selon toutes les conditions météorologiques (chaleur, pluie, vent…). Les roues d’une voiture sont la partie du véhicule en contact avec la route. La stabilité de la trajectoire est essentiellement apportée par la pression des pneus. Et c’est ici qu’intervient l’expertise de El Hadj Oloubo Amoussa Ikililou, grand spécialiste de l’équilibrage de véhicules, fondateur de l’entreprise «AMIK AUTO SERVICE ET DIVERS».

El Hadj Odoukpo AMOUSSA est un grand spécialiste de l’équilibrage de véhicules, fondateur de l’entreprise «AMIK AUTO SERVICE ET DIVERS ». Après sa formation en apprentissage de l’équilibrage de véhicules en Côte d’Ivoire en 1977, il est devenu un expert reconnu dans le domaine de la pneumatique et de l’équilibrage des roues de voiture.

En tant que spécialiste de la qualité et de l’équilibrage des roues de véhicules, El Hadj AMOUSSA propose à ses clients les meilleures marques de pneus disponibles sur le marché. Pour sélectionner les pneus les plus adaptés pour chaque véhicule, El Hadj AMOUSSA prend en compte plusieurs critères tels que l’année du véhicule et l’état des pneus. Les clients peuvent également apporter des pneus usagés qu’ils ont choisis en Europe, ce qui permet à l’équipe de vérifier leur qualité et de les monter sur le véhicule si cela est possible.

Une fois les pneus choisis, l’équipe d’El Hadj AMOUSSA travaille pour satisfaire les demandes et les besoins spécifiques des clients en matière de pneus et d’équilibrage. Lors du diagnostic, l’équipe examine l’état des pneus et effectue l’équilibrage des roues si nécessaire. Ils veillent à ce que les pneus soient correctement équilibrés et à ce que le parallélisme et l’alignement arrière soient corrects.

Cependant, les erreurs les plus courantes que les clients font lorsqu’ils achètent des pneus ou les font équilibrer sont de ne pas faire l’équilibrage ou de choisir des pneus de mauvaise qualité. Pour aider ses clients à éviter ces erreurs, El Hadj AMOUSSA conseille toujours à ses clients de faire l’équilibrage des roues dès qu’ils changent de pneus et leur propose uniquement des pneus de qualité.

Ce qui distingue l’entreprise des autres dans le même secteur est sa capacité à offrir un service personnalisé et de qualité à ses clients. L’équipe travaille dur pour satisfaire les demandes et les besoins spécifiques de chaque client et ainsi bâtir une clientèle fidèle.

En ce qui concerne les relations avec les fournisseurs et les clients, El Hadj AMOUSSA les gère avec professionnalisme. L’équipe est toujours à l’écoute des clients et traite les retours et les plaintes avec diligence. Ils travaillent également en étroite collaboration avec leurs fournisseurs pour s’assurer de toujours proposer les meilleurs produits sur le marché.

Pour rester à la pointe des évolutions technologiques et des nouvelles tendances dans le domaine des pneus et de l’équilibrage, El Hadj AMOUSSA suit de près les avancées technologiques et participe régulièrement à des formations pour maintenir ses compétences à jour. Enfin, pour l’avenir, l’entreprise AMIK AUTO SERVICE ET DIVERS envisage de continuer à offrir un service de proximité, reparti dans les différentes grandes villes du Bénin et dans la sous-région.

Articles Similaires

Branle-bas à la Police Républicaine/Rodéo pour les officiers stagiaires

Joseph Perzo

Droit des minorités au Bénin/Les tribulations des femmes travailleuses de sexe

Joseph Perzo

Gouvernance/La notation B+ attribuée au Bénin : Implications, risques et perspectives

Joseph Perzo

Laissez un commentaire