La Depeche
Afrique Bénin Société

Bénin/Menace sur la liberté de presse : Le journaliste JosPerzo Anago arrêté

Arrêté par les éléments de la Police Républicaine à son domicile puis gardé à vue à l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc) pendant plusieurs jours, le journaliste béninois, JosPerzo Anago, Directeur de publication du journal «La Dépêche» et du site web ladepeche.info présenté au Procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), ce mardi 23 avril 2019, a été libéré et mis sous convocation pour le 02 mai .

Le journaliste béninois, JosPerzo ANAGO a été mis aux arrêts le jeudi 19 avril par les éléments de l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc). Après plusieurs jours de garde à vue, le journaliste béninois, spécialiste des questions économiques a été présenté au Procureur spécial à la Criet ce mardi à Porto-Novo dans le département de l’Ouémé. Après sa comparution, l’homme qui a bénéficié du soutien des ses confrères et consoeurs notamment des Associations des professionnels des médias en l’occurrence l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) en ces  moments difficiles de la vie, a été libéré et mis sous convocation pour le 02 mai prochain. Cette décision fait suite aux échanges avec le Procureur spécial sur cette infraction punie l’article 550 alinéa 3 du code numérique. Faut-il le rappeler, la mise aux arrêts du journaliste, JosPerzo ANAGO a fait grand bruit dans le rang des professionnels des médias toutes catégories confondues.

A preuves, l’Union des professionnels des médias du Bénin et plusieurs activistes appelaient à la libération de JosPerzo ANAGO afin qu’il puisse rejoindre sa famille.

Préoccupée par la situation, une forte délégation de l’Upmb s’était rendue à l’Ocrc où était détenu le journaliste pour mieux comprendre la situation. Dans un communiqué de presse, signé de la présidente par intérim de l’Upmb, Zakiath Latoundji, la faîtière des hommes des médias a fait savoir que la délégation a  eu à échanger avec le commissaire Edgard Zola mais n’avait pas pu voir le journaliste Kpédjo. Néanmoins, l’autorité lui a notifié que le journaliste JosPerzo ANAGO est nterpellé en son domicile et gardé à vue dans le cadre d’une enquête judiciaire. Aux dires de son avocat, Me Renaud Adjagbo, il est reproché à JosPerzo ANAGO d’avoir par le biais de son journal « La Dépêche » publié des informations qualifiées de fausses contre l’économie béninoise. Rappelons que son arrestation inquiète davantage sur la liberté de la presse au Bénin. Le pays a régressé de 12 places selon le dernier classement de Reporters sans frontières qui a également exigé sa libération immédiate et sans conditions. Cette nouvelle arrestation du journaliste rappelle une fois encore cette série de harcèlements que subissent régulièrement les professionnels des médias, membres de la rédaction de ce journal d’information et d’investigation dont le site web fait régulièrement l’objet d’attaques et de piratages.

Folashadé Manu A.

et Frantz Axel M. ANAGO

Articles Similaires

Guy MITOKPE, six mois après son départ de R.E./ »Je me suis vu dans l’obligation de rompre les amarres… »

Joseph Perzo

Coronavirus en Afrique : Maroc, Bénin, Côte d’Ivoire… Ils imposent le port du masque

La dépêche Info

Libye : l’approvisionnement en eau des habitants de Tobrouk menacé

La dépêche Info

Laissez un commentaire