La Depeche
Afrique Monde Société

MEDIAS/DECLARATION DU FORUM AFRICAIN DES JOURNALISTES ET PATRONS DE MEDIAS

Les médias africains ont rendu publique une déclaration sur la liberté de presse, le traitement et la diffusion et la circulation de l’information en cette période de crise en Ukraine. Ces journalistes et responsables des médias africains, à travers cette déclaration marquent leur vive préoccupation quant aux conditions d’exercice, de traitement et de diffusion de l’information par certains medias en cette période de crise. Ces responsables et animateurs de médias africains notent que l’équilibre requis ainsi que l’objectivité qu’imposent les règles de déontologie aux  journalistes et aux médias sont fréquemment foulés aux pieds. Ils relèvent également que certains Etats et institutions, garants pourtant du droit d’accès du peuple à la liberté de la presse et la liberté d’expression, ont érigé des obstacles en violation des normes. Copie de cette déclaration est également adressée aux institutions internationales et du système des Nations Unies etc…

DECLARATION DU FORUM AFRICAIN DES JOURNALISTES ET PATRONS DE MEDIAS/ Declaration of the African Forum of Journalists and Media Owners
 

Face à la crise en Ukraine, Nous journalistes et responsables des médias africains, à travers la présente déclaration, marquons notre vive préoccupation quant aux conditions d’exercice, de traitement et de diffusion de l’information par certains medias en cette période de crise. Aussi, note-on que l’équilibre requis ainsi que l’objectivité qu’imposent les règles de déontologie aux  journalistes et aux médias sont fréquemment foulés aux pieds. Certains Etats et institutions, garants pourtant du droit d’accès du peuple à la liberté de la presse et la liberté d’expression, ont érigé des obstacles en violation des normes.

Les médias africains réunis au sein du Forum, se refusent d’être partie prenante des antagonistes du conflit en Ukraine, ils entendent assurer une couverture impartiale de l’information et désapprouvent la pratique déséquilibrée qui s’observe, du traitement de l’information par certains médias Européens ou occidentaux. 

En cela, le Forum Africain des journalistes et Patron de Médias se réjouit de l’adoption par la Commission européenne de la toute nouvelle législation européenne en date du 16 septembre 2022, sur la liberté des médias. En effet, au regard de l’évolution des situations engendrées notamment par le conflit  entre la Russie et Ukraine avec en toile de fond, la caporalisation des médias, un  nouvel ensemble de règles visant à protéger le pluralisme et l’indépendance des médias dans l’UE vient d’être adopté.  Ce règlement proposé prévoit, entre autres, des garde-fous contre les ingérences politiques les décisions éditoriales et contre les pratiques de surveillance. Il met l’accent sur l’indépendance et le financement stable des médias de service public, ainsi que sur la transparence de la propriété des médias et de l’attribution de la publicité d’État. Il énonce également des mesures visant à protéger l’indépendance des rédacteurs et à divulguer les conflits d’intérêts. Enfin, la législation proposée aborde la question des concentrations dans le secteur des médias et instaure un nouveau comité européen pour les services de médias, instance indépendante composée d’autorités nationales chargées des médias. La Commission a également adopté une recommandation complémentaire pour promouvoir les garde-fous internes destinés à préserver l’indépendance éditoriale.

Le Forum en appelle aux instances de l’Union Africaine

Pour la première fois, par le biais d’une « loi sur la liberté des médias », la Commission européenne entend consacrer le principe du pluralisme des médias – ainsi que de l’indépendance éditoriale – dans le droit de l’Union européenne (UE). Ceci corrobore nos observations et milite en faveur d’une nouvelle prise de conscience.

Les médias africains réunis au sein du Forum, invitent la Présidence de la Commission de l’Union Africaine à veiller à la mise en œuvre effective des dispositions de la Déclaration de principes sur la liberté d’expression en Afrique de l’Union Africaine. 

Les médias africains réunis au sein du Forum en appellent aux valeurs d’éthique et de déontologie de tous les animateurs et professionnels des médias du Continent, à une meilleure pratique.

Le Forum

ONT SIGNE :

Joseph Perzo ANAGO – Responsable de média – BENIN

Alain FAURE – Responsable de média – BENIN

Cheikh DIARA – Responsable de média – MALI

Joseph GADAH – Responsable de média – TOGO

François NBOKE – Responsable de média – CAMEROUN

Raoul HOUNSOUNOU – Responsable de média – BENIN

Thierry AFANAKO – Responsable de média – TOGO

Joke KUJENYA – Journalist – media trainer/mentor – NIGERIA

Komlanvi AGBOH – Responsable de média – TOGO

Narcisse T. OUM – journaliste freelance  – CAMEROUN

Claude EDKOR – journaliste freelance  – TOGO

Linus Yao ATISSO – Responsable de média – TOGO

Gédeon VEGBA – journaliste freelance – BENIN

Grégoire Lino. ANKOU – journaliste freelance – GUINEE

Isidore AKOLLOR – Responsable de média – TOGO

Kodjovi M. AGBEKPONOU – Responsable de média – TOGO

– Sylvestre SOSSOU – Responsable de média – BENIN

– Bachirou ASSOUMA – – Responsable de média – BENIN

– Marc KOSSOU – Responsable de média – BENIN

Declaration of the African Forum of Journalists 
and Media Owners
 
Faced with the crisis in Ukraine, We journalists and heads of African media, through this statement, express our deep concern about the conditions of exercise, treatment and dissemination of information by certain media in this period of crisis. Also, we note that the balance required as well as the objectivity that the rules of ethics impose on journalists and the media are frequently trampled under foot. Some States and institutions, which are guarantors of the people's right of access to freedom of the press and freedom of expression, have erected obstacles in violation of the standards.
The African media gathered within the Forum, refuse to be part of the antagonists of the conflict in Ukraine, they intend to ensure an impartial coverage of information and disapprove of the unbalanced practice which is observed, of the treatment of information by certain European or Western media.
In this, the African Forum of Journalists and Media Patrons welcomes the adoption by the European Commission of the brand new European legislation dated September 16, 2022, on media freedom. Indeed, in view of the evolution of situations generated in particular by the conflict between Russia and Ukraine against the backdrop of the corporatization of the media, a new set of rules aimed at protecting the pluralism and independence of the media in the EU has just been adopted. This proposed regulation provides, among other things, safeguards against political interference, editorial decisions and surveillance practices. It emphasizes the independence and stable funding of public service media, as well as transparency in media ownership and the allocation of state advertising. It also sets out measures to protect the independence of editors and to disclose conflicts of interest. Finally, the proposed legislation addresses the issue of concentrations in the media sector and establishes a new European Board for Media Services, an independent body composed of national media authorities. The Commission has also adopted a complementary recommendation to promote internal safeguards to preserve editorial independence.
The Forum appeals to the authorities of the African Union
For the first time, by means of a "media freedom law", the European Commission intends to enshrine the principle of media pluralism – as well as editorial independence – in the law of the European Union (EU ). This corroborates our observations and militates in favor of a new awareness.
The African media gathered within the Forum invite the Presidency of the African Union Commission to ensure the effective implementation of the provisions of the African Union Declaration of Principles on Freedom of Expression in Africa.
The African media gathered within the Forum appeal to the values ​​of ethics and deontology of all the animators and media professionals of the Continent, to a best practice.
 

The forum

HAVE SIGNED :

– Joseph Perzo ANAGO – Media Manager – Benin

– Alain FAURE – Media manager – Benin

– Cheikh DIARA – Media Manager – Mali

– Joseph GADAH – Media manager – Togo

– François NBOKE – Media Manager – Cameroon

– Raoul HOUNSOUNOU – Media manager – Benin

– Thierry AFANAKO – Media manager – Togo

– Joke KUJENYA – Journalist – media trainer/mentor – Nigeria

– Komlanvi AGBOH – Media Manager – Togo

– Narcisse T. OUM – freelance journalist – Cameroon

– Claude EDKOR – freelance journalist – Togo

– Linus Yao ATISSO – Media Manager – Togo

– Gédeon VEGBA – freelance journalist – Benin

– Isidore AKOLLOR – Media Manager – Togo

– Grégoire Lino. ANKOU -freelance journalist – GUINEA

– Kodjovi M. AGBEKPONOU – Media Manager – Togo

– Sylvestre SOSSOU – Media Manager – BENIN

– Bachirou ASSOUMA – Media Manager – BENIN

– Marc KOSSOU – Media Manager – BENIN

Articles Similaires

CG/rbd: « Les législatives de 2023 ne seront pas libres et transparentes »

Joseph Perzo

Communiqué/La CG/RBD soutient les AME et les 305 enseignants radiés

Joseph Perzo

Police Républicaine/Après la fusion, la confusion

Joseph Perzo

Laissez un commentaire