La Depeche
Bénin Politique

A propos du Ravip/Ce que Candide Azannaï n’a pas dit

Candide Azannaï aura donc attendu la tenue des différentes élections pour se décider à aller se faire enrôler au Ravip. Celui qui a dénoncé dès les premières heures de la mise en œuvre de ce «projet qui recèle bien des pièges»  avait en son temps, conseillé aux populations de s’en  approcher avec «vigilance et réserve» se gardant de les inciter à son boycott. Mais pourquoi donc fustiger une initiative du gouvernement et se résoudre à se faire enrôler 7 ans après, peut-on s’interroger. La réponse du Président du RE est sans ambages : «J’ai dit qu’il faut être conscient que c’est mauvais mais s’en approcher en toute connaissance de cause et avec toutes les réserves possibles» rétorque Candide Azannaï qui estime que les populations se retrouvent «devant un état de fait».

Sept ans après, aussi bien les réserves que les mises en garde «techniques, intellectuelles et politiques» de l’homme n’ont pas varié d’un iota. «J’ai observé à mon niveau personnel assez de réserve et assez de prudence» affirme t-il, soutenant mordicus que «le RAVIP est truffé plus que jamais de pièges contre la transparence électorale et la protection des données personnelles et privées…». Pour Azannaï, le Ravip, «C’est une illustration de la prise en otage de l’Etat civil et de beaucoup de données privées et intimes des personnes…» Droit dans ses bottes, convictions chevillées au corps, l’opposant politique réaffirme: «Aujourd’hui comme hier, ma position face au RAVIP est la même». Ne pas être en accord avec une initiative du gouvernement revient-il à se priver de ses documents administratifs et de titres de voyage conditionnés par l’établissement du Ravip dans le cas d’espèce ? «Non ! Réagit Candide Azannaï car, nous sommes dans un État de fait». «C’est aussi un gros mensonge que de dire que J’ai demandé en 2017 à qui que ce soit de boycotter ce RAVIP dans l’état où il était». Ce faisant, l’homme renvoie à une interview accordée au journal « La Nouvelle Tribune » en date du 02-11-2017. Lien :  https://lanouvelletribune.info/2017/11/candide-azannai-entretien-ravip/?fbclid=IwAR3k-zQayEtH0e-qiY-P2OuJXwEToNGr5ZTzZnypnCoKaOk3Mx7eUHj634g

Articles Similaires

Bénin: Amik Auto Services & Divers/Assurer la sécurité des véhicules et des personnes

Joseph Perzo

Droits citoyens et gouvernance au Bénin/Trois organisations de la diaspora dénoncent des pratiques  régionalistes

Joseph Perzo

Bénin: L’Ong Bénin Diaspora dénonce une violation massive des droits humains

Joseph Perzo

Laissez un commentaire